Culture

L’ENFER: le clip sobre mais poignant de Stromae (VIDEO)

Comme on l’a attendu ce moment, ce grand retour du Maestro de la chanson ! Nous étions tous en apnée après son titre «Santé», sorti en octobre 2021. Il était donc temps que Stromae revienne au devant de la scène pour nous révéler son nouveau single, «L’enfer», dans lequel il est question de mal-être et de pensées suicidaires. Avec «L’enfer», le chanteur belgo-rwandais s’illustre dans un clip poignant et plein de sobriété.

Passage remarqué  à la télévision
Avec ce retour fracassant, Stromae est, décidément, là où on ne l’attend pas. Pour sa première apparition télé, après 7 années d’absence et l’annonce de la sortie de son nouvel album, le chanteur a choisi le JT de 20h pour donner un premier aperçu de son dernier single. C’était dimanche 9 janvier 2022. La présentatrice phare, Anne Claire Coudray, évoque son retour après une longue absence de la scène musicale, mais aussi son besoin de vivre autre chose. Car, derrière Stromae, il y a Paul Van Haver, père de famille qui, pendant ces années loin des médias, s’est marié. Quelques minutes avant la fin de l’interview, la journaliste lui parle alors de la solitude qu’il ressent parfois et lui demande si la musique l’a aidé à s’en échapper. L’ambiance sur le plateau change instantanément et une mélodie au piano se fait entendre. Stromae fixe la caméra, et répond en chantant. Et c’est ainsi que nous assistons, derrière nos écrans, à la révélation de son prochain single, «L’enfer».


L’ambivalence, sa marque de fabrique
Le clip vidéo a été dévoilé jeudi, avec un plan serré, sur les paupières fermées du chanteur. Puis celles-ci s’ouvrent, laissant apparaître le regard de Stromae. La caméra s’éloigne petit à petit, et on ne distingue alors plus que sa silhouette, au loin, jusqu’à ce qu’un œil apparaisse et se ferme à nouveau. Qui dit Stromae dit, forcément, mélodies entrainantes sur fond de textes poignants qui abordent souvent des sujets difficiles. Une ambivalence propre au chanteur, qui, une fois de plus, n’a pas manqué à l’appel de la prose au service d’un texte fort qui parle du suicide. Dans «L’enfer», l’interprète de Papaoutai évoque la solitude et les pensées suicidaires qu’il a pu avoir ces dernières années. Une initiative qui a été saluée par l’Organisation mondiale de la santé. En effet, le directeur général de l’OMS n’a pas manqué de remercier le chanteur dans un message partagé sur Twitter : «Merci, Stromae, d’avoir abordé le sujet difficile qu’est le suicide dans votre dernier album. Il est tellement important de demander de l’aide si vous êtes en difficulté, et de soutenir les personnes qui en ont besoin», a-t-il écrit.

“On est tous multiples “
Après Cheese, sorti en 2010 et Racine Carrée, en 2013, celui que l’on a longtemps comparé à Jaques Brel revient avec un album intitulé «Multitude» qui sortira le 4 mars prochain. Pourquoi Multitude me direz-vous ?
On apprenait, lors de cette même interview sur le plateau du 20 heures, que ce prochain album serait rempli d’influences venues des quatre coins du monde, d’où le nom qui lui a été donné. «On est tous multiple, on a plein de personnalités différentes, on n’est pas résumé à une case», confiait l’artiste. Aucun doute, ce troisième album signe le grand retour de Paul Van Haver, alias Stromae.

Eliane Lafarge / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page