Culture

Dans la tête d’Abdelhay Demnati

Abdelhay Demnati propose une exposition intitulée «De la mémoire en miniature» à la B&S Art Gallery, à Casablanca. Un voyage sublimé par la tradition des miniatures arabo-islamiques à découvrir du 13 décembre au 13 janvier.


Rites féminins intimistes au sein des riads, festivités, processions, souks et cafés populaires, Halkas, promenades, ruelles, apprentissages au sein de la Karaouiyine, Abdelhay Demnati ouvre, du 13 décembre au 13 janvier, les portes de son univers via une exposition à la B&S Art Gallery, à Casablanca. Un mois durant, les murs de la galerie abriteront les œuvres récentes de l’artiste-peintre dans une perspective esthétique animée par la tradition des miniatures arabo-islamiques, dans un univers pictural résolument mystique de cet artiste, natif de Fès. D’où le choix du thème de cette exposition «De la mémoire en miniature». «En effet, les compositions de ce plasticien témoignent de sa volonté constante d’exprimer dans un langage purement architectural ou décoratif les replis de la sensibilité, de la contemplation et de l’extase. La signification esthétique et sa valeur humaine puisent dans le romantisme et le naturalisme», précise le commissaire d’exposition.

«Dans ses œuvres, trempées de formes géométriques, il y a une jonction établie après coup par l’artiste-peintre entre sa manière d’ajuster les couleurs pour exprimer l’exigence d’un renouveau spirituel. Simple aspiration à l’infini et à l’absolu, recherche intérieure, théosophie, symbolisme…Les œuvres de Demnati ont toujours été vues et appréciées sous un angle spirituel», ajoute-t-il.

Un travail fin et sophistiqué qui s’inspire du quotidien, de sa ville natale, d’une architecture authentique, de la magie des rituels, de la mémoire collective, lequel distille des images tantôt significatives, tantôt dynamiques. «À travers ces kaléidoscopes non moins riches que symboliques se profile un schème artistique harmonieux dont l’unité de l’espace Fès garantit cohérence et grandeur. D’une œuvre à l’autre apparaissent donc des compositions décoratives qui se multiplient au fil d’une expression graduelle dans une relation perceptive fondée sur des formes qui se relayent ou s’interpénètrent», confie l’artiste-peintre et critique d’art Benyounes Amirouche sur l’œuvre de Abdelhay Demnati. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page