Culture

«Ceci n’est pas une burqua» au Mobile Film Festival

La 13e édition du festival Mobile Film Festival du très court-métrage relance le défi en 2018. Cette fois-ci, la tâche est d’autant plus difficile pour les réalisateurs : ne pas dépasser 1 minute.


Dans ce sens, les 50 films qui seront en lice devront respecter impérativement les trois principes du Mobile Film Festival à savoir, 1 mobile, 1 minute, 1 film.

Depuis 13 ans, le festival donne la chance aux jeunes réalisateurs de mettre en œuvre leur savoir-faire de manière très libre leur film sur un sujet de leur choix et ce, sans contraintes budgétaire ni technique aucunes.

Le « Mobile Film Festival » fait de l’«envie de raconter le monde» le dénominateur commun entre les 50 films soumis à compétition.

Un film marocain pour prôner la liberté

«Ceci n’est pas une burqua». C’est ainsi que son réalisateur, Imad Fijjaj, l’a intitulé. Seul participant marocain au Mobile Film Festival, le film de Fijjaj a été sélectionné parmi les 50 films qui concourront pour le Premier Prix. « Une sélection opérée après une présélection entre 1055 propositions à travers le monde », nous a-t-il fièrement déclaré.

Les 50 films seront visionnés par l’œil d’un Jury présidé par le réalisateur, scénariste et metteur en scène français, Patrice Leconte. Le verdict du Jury se traduira par la remise du «Grand Prix France» octroie à son gagnant la somme de 15 000 euros en vue de réaliser un court-métrage. Puis, il y a le «Grand Prix international» pour lequel concourent 25 films de tous les coins du monde.

En outre,  le Prix de la mise en scène, le Prix du scénario et le Prix de l’interprétation masculine et féminine pour lequel concourent, cette fois-ci, les 50 films.

Imad Fijjaj, réalisateur de «Ceci n’est pas une burqua», très court métrage d’une minute, comme il a été décidé par le règlement du Mobil Film Festival, a voulu traiter le sujet de la « liberté dans la société ». Pour faire parvenir son idée, il a choisi le thème de l’homosexualité en reprenant un cas bien connu des Marocains.

Il est à noter que Imad Fijjaj est le seul Marocain à participer à cette compétition.

 

 

 

 

 

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page