Culture

Art moderne : des œuvres pas comme les autres exposées à Marrakech

Faben crée une nouvelle page de l’histoire de l’art moderne en exposant, pour la première fois au Maroc, en Afrique et dans le monde, des œuvres en NFTH. Sur une idée originale du MACMA, Faben, artiste niçois, ouvre une nouvelle voie d’art, le NFTH, du 11 novembre au 10 décembre 2022, à la Matisse Art Gallery à Marrakech. 

Une première au Maroc, en Afrique et dans le monde. Matisse Art Gallery, seule et unique galerie marocaine qui est dans le top 10 des galeries d’art africaines, selon le classement Culturetrip, et unique à y figurer) convie les amateurs d’arts, collectionneurs et curieux à l’exposition NFTH (Non fungible token hologram) à la rencontre de l’artiste niçois, Faben.

De son vrai nom Benjamin Fabris, l’artiste multimédia (peinture, sculpture, art digital) est issu de la scène graffiti et du street art. Il est aussi membre des collectifs graffiti Hors Normes et Los Gringos. Après 15 ans de peintures sauvages et après avoir inlassablement répété ses calligraphies, il prit conscience du côté éphémère de son œuvre et décida de transposer sa créativité sur des supports intemporels en gardant la spontanéité et la liberté du graffiti. Faben continue à envahir les rues.

Il est toujours possible de croiser son chemin puisqu’il se définit comme un artiste activiste de l’«amour au sens large» et nous interroge sur la place de celui-ci dans nos sociétés modernes. «Life in Holograff Light» est l’exposition où le monde découvrira le NFTH de Faben.

Ce défi artistique a été aussi l’œuvre de l’entreprise My Hologram, associée au label artistique Heart Monaco, le Meta Love où le Metaverse de Faben et son Mister lover. Au départ, une NFT art est une œuvre numérisée unique que personne ne peut ni copier ni dupliquer et qu’on peut échanger de façon sécurisée.

Cette œuvre garde et augmente sa valeur sur un réseau numérique sécurisé et transparent. Un NFTH reprend la même définition, mais l’œuvre artistique est une œuvre holographique. C’est l’exploration d’une utopie, de son déroulement inattendu, et du rôle sublimatoire de l’Art. Sur le fait que le marché d’art marocain était prêt pour le NFT et encore plus pour le NFTH, Nabil El Mallouki, fondateur de Matisse Art Gallery, distille une réponse pour le moins cocasse.

«Aujourd’hui plus que demain la vérité sort de la bouche des enfants». Il fait allusion à son fils Kamil qui l’a fortement poussé à en être le précurseur. «Mieux vaut être précurseur et se tromper que de regretter tout court !», conclut-il.

Qu’est-ce que le NFT Art ? 

Commençons par la définition du NFT. NFT signifie jeton non fongible. Sachant que fongible signifie remplaçable, un actif fongible est quelque chose que vous pouvez facilement échanger contre n’importe quoi d’autre, comme de l’argent. Si vous remplacez un billet de 10 $ par deux billets de 5 $, vous obtiendrez la même valeur. Les NFT sont différents, chaque NFT est unique et vous ne pouvez pas remplacer un NFT par un autre. C’est très proche de l’achat d’œuvres d’art. Il peut y avoir des milliers et des millions d’exemplaires de «la Nuit étoilée» de Van Gogh, mais un seul est l’œuvre originale.

Il possède des caractéristiques uniques qui ne peuvent pas être copiées. Il en va de même pour les NFT, chacun est unique et différent des autres. Les NFT ne peuvent pas être échangés contre une valeur équivalente, mais, en même temps, leur valeur peut facilement augmenter ou diminuer selon les circonstances. Les NFT sont des actifs numériques, ils n’existent que sous forme numérique et vous ne pouvez pas les toucher.

NFT peut être n’importe quel type de fichier numérique : une œuvre d’art numérique, un hologramme, une musique, une vidéo, un nom de domaine ou un mème (comme la photo «Disaster Girl», qui a été vendue à 500.000 $). Ce qui fait référence à l’art NFT, c’est simplement une œuvre d’art numérique qui a été «tokénisée» en tant que NFT.

Jules Gabas / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page