Éco-Business

Université de Bondoukou: le Groupement JESA/BNETD remporte l’appel d’offre

Dans le cadre de la construction de la première phase de l’Université de Bondoukou, financé par la Banque Islamique de Développement (BID), le Programme de Décentralisation des Universités (PDU) a lancé une consultation Internationale pour le recrutement d’un cabinet International pour l’assistance à la Maîtrise d’Ouvrage (AMO), la détermination des équipements scientifiques, la direction, le contrôle et la supervision des travaux de construction.

Après analyse des différents dossiers de candidature des soumissionnaires, l’appel d’offre a été remporté par le Groupement JESA/BNETD (Bureau National d’Études Techniques et de Développement).


JESA a annoncé aujourd’hui avoir remporté, en partenariat avec le BNETD (Bureau National d’Études Techniques et de Développement), un contrat d’assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour la réalisation des travaux au standard requis, la gestion, le contrôle et la supervision des travaux ainsi que la spécification des équipements scientifiques pour l’Université de Bondoukou en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre de ce contrat d’une durée de vingt-quatre mois, JESA et le BNETD assureront la réalisation des travaux au standard requis, la gestion, le contrôle et la supervision des travaux et la spécification des équipements scientifiques.

L’Université

D’un coût estimé à 85 milliards de FCFA, cette université ouvrira ses portes à la rentrée universitaire 2021-2022. La Banque islamique de développement (BID) participe au financement des travaux avec un prêt de plus de 66,828 milliards de FCFA octroyé à l’Etat de Côte d’Ivoire.

Le campus de l’Université sera construit sur une superficie de 305 hectares et accueillera dans un premier temps 3 000 étudiants dont 1 000 seront hébergés en résidence universitaire. Il accueillera aussi 50 Chambres pour les enseignants et chercheurs de cette Université, ainsi que 5 logements de fonction pour les responsables de l’Université.

Le projet consiste à réaliser des ouvrages à caractère académique et social sur environ 40 000 m2 de surface à bâtir. Les ouvrages qui seront réalisés dans cette première phase du projet sont notamment :

Le Bâtiment Cœur de site qui sera la vitrine de l’Université ;
La bibliothèque principale ;
La présidence de l’Université regroupant également l’administration centrale ;
Des locaux d’exploitation des UFR et Écoles de formations ouvertes ;
1 amphithéâtre de 500 places ;
4 amphithéâtres de 250 places ;
6 salles de 60 places ;
27 salles de TD de 30 places dont une partie dédiée à l’informatique et aux enseignements des langues ;
7 salles de TP nécessaires aux UFR en fonctionnement ;
Des aménagements sportifs extérieurs ;
2 blocs de résidences étudiants pour accueillir 1 000 étudiants ;
Une résidence de 50 chambres pour les enseignants, chercheurs et personnels de l’université ;
5 logements de fonction pour les responsables de l’université.

Les infrastructures construites seront dotées de mobilier (classes, bureaux, hébergements, infirmerie…) et d’équipements appropriés (équipement de laboratoire scientifique et pour les incubateurs…).

Les enseignements qui seront dispensés au sein de l’Université de Bondoukou sont déclinés dans les Unités de Formation et de Recherche (UFR) suivantes :

UFR Arts ;
UFR Sciences du langage, lettres et langues étrangères ; UFR Histoire, géographie, sciences humaines ;
UFR Développement Durable ;
UFR des Sciences de la santé ;
UFR Droit et sciences Eco ;
Ecole d’Architecture.

A propos du Programme de Décentralisation des Universités (PDU)

Le PDU est un programme du gouvernement ivoirien crée en 2014 pour accélérer le développement des investissements en milieu universitaire. Cette initiative vise à pallier au déficit en espaces d’enseignement en réalisant des infrastructures universitaires de qualité selon les besoins.

Les missions du PDU ont pour objectifs :
D’exécuter les budgets alloués au Programme d’Investissement des Universités Publiques ; D’assurer le suivi de la mise en œuvre des infrastructures ainsi que l’équipement ;
Rechercher des financements avec des bailleurs de fonds (publics ou privé), compatibles avec les exigences de l’Etat en matière de dette.

Partant du constat que l’offre des locaux disponibles aujourd’hui ne représente qu’un tiers des besoins, le Programme de Décentralisation des Universités met tout en œuvre afin de répondre au mieux aux besoins et à la nécessité de doubler les capacités des Universités publiques tous les 4 à 5 ans. Le Programme de Décentralisation des Universités (PDU) est un organe de l’État, placé sous l’autorité du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS).

C’est un programme du Gouvernement crée pour accélérer la mise en œuvre de constructions d’infrastructures en milieu universitaire. Cette initiative vise à palier le déficit en espaces d’enseignement et d’hébergement par des infrastructures bien planifiées et de qualité. Le PDU a pour mission de réaliser et équiper les infrastructures universitaires.

A propos du BNETD

Le BNETD est depuis sa création en 1978, le principal partenaire du gouvernement de Côte d’Ivoire et l’accompagne à travers ses travaux d’études, de conception, de conseils et de contrôle, dans le pays et la sous-région. Avec plus de 1000 collaborateurs présents dans une dizaine de pays dont le Sénégal, le Niger, la République Démocratique du Congo réalisant près de 200 Projets par an, le Bureau National d’Études Techniques et de Développement a bâti sa réputation avec une force qui repose sur la diversité et la pluridisciplinarité de son équipe. Spécialisé dans la planification du développement, l’amélioration de l’efficacité des études et du contrôle des travaux ainsi que la rationalisation des investissements, le BNETD intervient dans tous les secteurs du développement (Infrastructures, transport, agriculture, bâtiment…). Le Bureau National d’Études Techniques et de Développement (BNETD), contribue largement à la modernisation de la Côte d’Ivoire.

A propos de JESA

Créée en 2010, et avec plus de 1 700 collaborateurs, JESA qui est un fournisseur de solutions de classe mondiale avec un ADN africain, est le plus grand groupe d’ingénierie au Maroc et l’un des leaders en Afrique. JESA est une joint-venture entre deux leaders mondiaux, OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, et le groupe australien Worley, l’un des plus grands prestataires mondiaux de services techniques, professionnels et de construction. Spécialisé en ingénierie, urbanisme, management de projets et conseil, JESA offre une gamme complète de services, couvrant toutes les phases des projets depuis l’analyse du besoin et l’étude de faisabilité jusqu’au management de la construction et l’assistance à la mise en service ou la maintenance. Avec son siège social situé à Casablanca, au Maroc, JESA possède des bureaux ou des installations d’ingénierie à Rabat, Abidjan, Dakar, Addis-Ababa, Lakeland (États-Unis), et Cotonou. Le groupe est aussi actif en Côte d’Ivoire, au Bénin, en Guinée, en Éthiopie, et au Rwanda et intervient dans divers domaines, notamment ceux des phosphates, mines et minéraux, chimie, infrastructures de transport, ouvrages d’art, assainissement, eau et environnement, énergie, et bâtiment.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page