Éco-Business

Transport multimodal de marchandises : l’approche «non participative» de la tutelle ne passe pas

Les réactions des opérateurs de l’écosystème du transport et de la logistique continuent de fuser, suite à la publication de l’appel d’offres portant sur la mise en place d’une feuille de route pour développer le transport multimodal de marchandises au Maroc. Après Rachid Tahri, secrétaire général de la Fédération de transport et de la logistique (CGEM), et Mustapha El Khayat, président de l’Association marocaine pour la logistique (Amlog), c’est au tour d’El Mootamid Abbad Andaloussi, président du Club des opérateurs économiques agréés par l’Administration des Douanes et impôts indirects (Club OEA), de réagir. Ce dernier accueille avec enthousiasme l’intérêt des pouvoirs publics pour l’élaboration d’une feuille de route pour le transport multimodal au Maroc. «Cette initiative louable ne peut que participer au renforcement du rôle majeur du Maroc comme plateforme logistique au niveau international». Cependant, celui-ci déplore l’approche non participative de la tutelle. «Il nous paraît essentiel aujourd’hui, pour assurer la réussite de ce chantier, d’adopter une démarche participative qui va de la conception de cette feuille de route à sa mise en œuvre. En effet, il est essentiel d’assurer l’adhésion la plus large possible des opérateurs à cette feuille et cela bien en amont».



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page