Éco-Business

Tourisme : à Fès, la reprise se confirme !

Après la relance des vols et l’ouverture des frontières, le taux d’occupation des unités touristiques à Fès est passé de 29%, en avril, à 40% à mi- juin. La dynamique enregistrée actuellement repose principalement sur le marché local. Néanmoins, les opérateurs enregistrent une forte demande des principaux marchés émetteurs.

Les professionnels du secteur touristique de la Région Fès-Meknès reprennent espoir. C’est du moins ce que déclarent plusieurs opérateurs dans l’hôtellerie classée interrogés par Les Inspirations ÉCO. On remarque ainsi que le taux d’occupation le plus élevé, enregistré à la date du 23 juin, est de 40%. Néanmoins, certaines unités trouvent encore des difficultés à reprendre leurs activités.


«Nous sommes très heureux, très motivés et très optimistes pour la reprise de notre activité. Le mot d’ordre est donné à tous les professionnels pour accueillir chaleureusement MRE et touristes nationaux et internationaux dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire, conformément aux normes édictées par les autorités», déclare Aziz Lebbar, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès.

La dynamique enregistrée actuellement repose principalement sur le marché local. Néanmoins, plusieurs opérateurs enregistrent une forte demande des marchés américain, européen et israélien. Ils espèrent une reprise du marché international en septembre. Pour séduire une nouvelle clientèle, les opérateurs de la région misent sur l’appui de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) pour financer des actions de promotion dans le cadre de la campagne «Ntlakaw fBladna».

En effet, la part du tourisme national à Fès ne représente que 6%, alors qu’elle atteint 30% dans les autres villes. «Notre destination doit réussir sa reprise et se positionner sur le tourisme interne ainsi que les marchés émetteurs. Nous nous alignons sur les recommandations de la Confédération nationale du tourisme (CNT), consistant à appliquer une baisse des tarifs d’au moins 30%, assurer un service de qualité et offrir une belle expérience de voyage permettant aux touristes de découvrir le patrimoine de la médina de Fès, l’arrière-pays, la nature, l’éco-tourisme et le thermalisme… Bienvenue à tous», ajoute Aziz Lebbar qui espère renouer rapidement avec les chiffres de 2019 et retrouver la pleine forme du tourisme dans les plus brefs délais. Un rapport de la Délégation régionale du tourisme indique que la région a enregistré, en avril dernier, quelque 24.130 nuitées, bien loin des 310 nuitées enregistrées durant le mois d’avril 2020. Au cours de cette période, les arrivées touristiques dans les hôtels classés de la ville de Fès ont régressé de 57%. Les 39 établissements touristiques de la ville ont enregistré un taux d’occupation de 29%, contre 35% entre janvier et avril de l’année 2020. Ces baisses concernent aussi les nuitées, qui ont reculé de 42% sur la même période, soit 107.481 nuitées, contre plus de 184.000 à fin avril 2020.

Reprise des liaisons aériennes
Depuis le 15 juin, et en une semaine seulement, l’aéroport Fès-Saïss a traité un total de trafic qui avoisine 170 rotations aériennes. Actuellement, l’aéroport est servi par la compagnie Air Arabia qui connecte Fès à Malaga les mardis et vendredis, alors que Transavia prévoit ses vols Bastia-Fès les samedis. Par ailleurs, les compagnies low-cost, dont Ryanair, ont lancé, en plus des connexions habituelles, Fès-Malaga tous les jeudis, vendredis et dimanches. Notant que tous les vols à destination de Fès affichent un taux de remplissage de plus de 70%. Une aubaine pour les compagnies aériennes qui comptaient reprendre l’activité progressivement. De son côté, KLM par sa filiale low-cost devrait lancer une ligne entre Bastia et Fès. Programmé à partir du 3 juillet 2021, ce vol sera opéré de et vers l’aéroport de Bastia Poretta tous les samedis à partir de 54€ TTC l’aller simple. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page