Éco-Business

Tourisme: 2,6 MMDH d’investissement validés pour le secteur

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le secteur touristique capte un investissement de 2,6 MMDH, validé mercredi par la Commission interministérielle, pour la création de 1.700 lits touristiques et 1.600 emplois directs et stables.

C’est un bon début pour la relance touristique après de longs mois d’inertie. Le secteur vient de bénéficier d’un investissement de l’ordre de 2,6 MMDH pour une capacité prévisionnelle de près de 1.700 lits touristiques. Cet investissement validé par la Commission interministérielle, réunie mercredi à Rabat sous la présidence du chef de gouvernement Saâd Dine El Otmani, en présence de Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, et Imad Barrakad, directeur général de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), devra également permettre de créer 1.600 emplois directs et stables. Il s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de 45 projets de conventions et d’avenants visant à consolider la dynamisation de l’économie des territoires et à étendre le produit touristique au niveau des différentes régions du royaume.


De ce vaste gisement, le secteur du tourisme représente donc 11% en termes d’investissement mais 48% en termes d’emplois directs et stables. L’investissement touristique continue ainsi à avoir une place importante dans notre économie et participe grandement à la création d’emplois. La répartition par marché fait ressortir que 59% des investissements touristiques engagés sont d’origine marocaine et 41% proviennent d’investisseurs étrangers.

Pour ce qui est des investissements étrangers, il faut noter l’investissement et l’implantation, pour la première fois, d’un groupe portugais opérant dans la finance et l’hôtellerie. Ledit groupe détient la chaîne Sana Hotels qui compte plusieurs hôtels 5*, 4* ou 3* dans divers pays. Les projets touristiques approuvés par la commission interministérielle comprennent également des composantes d’animation et de loisirs à savoir un parc de loisir, des SPA, restaurants, salles de conférence, commerces, etc. Il est à noter que la ville de Meknès renforce son attractivité par la création d’un parc d’envergure de plus de 100 MDH.

Khadim Mbaye
Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page