Éco-Business

Saïd Mouline : «Un nouveau statut pour l’AMEE»

Saïd Mouline. Directeur général de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE)

Le conseil de gouvernement vient d’adopter, courant septembre, le projet de décret n° 2.20.393 modifiant le décret n° 2.10.320, portant application de la Loi n° 16.09 relative à l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).

Parlez-nous du nouveau statut de l’AMEE ?
L’un des principaux axes de ce décret consiste à placer l’AMEE, sous la tutelle du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique. Ainsi, elle devient une agence dédiée à l’économie verte, en plus de l’efficacité énergétique dans plusieurs secteurs à savoir, l’industrie, le bâtiment, le transport, l’agriculture et les villes avec l’éclairage public. Ses missions ont été étendues à de nouveaux domaines comme le développement de la mobilité durable et la production propre dans l’industrie. Sur ce dernier point, nous allons aider les industriels à décarboner leur process en s’appuyant sur trois volets, l’économie d’énergie intégrant, l’énergie renouvelable, l’économie d’eau et l’économie circulaire.

Au-delà de la certification Taqa pro, quels sont les critères auxquels il faut être attentif lors du choix d’un installateur ?
L’installation de panneaux solaires représente une solution de choix en vue d’économiser sur sa facture énergétique. Si l’on opte pour ce choix technologique, il faudrait prendre certaines précautions pour garantir une installation réussie dans le temps, et dans le respect des règles de l’art, notamment le choix d’une entreprise adaptée aux besoins identifiés, l’évaluation en amont de la qualité du conseil fourni par les prestataires consultés aussi bien sur les produits utilisés que sur le dimensionnement. En effet, une bonne entreprise doit être en mesure de fournir une information précise et complète, et conseiller au mieux dans la réalisation du projet. 

Modeste Kouamé / Les Inspirations Éco

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page