Éco-Business

Pêche. Plus de 12.000 marins dépistés

Le département de la Pêche maritime en collaboration avec les professionnels du secteur et les services de la Santé ont lancé une grande campagne de dépistage du coronavirus. Ainsi, 12.000 marins ont été testés et aucun cas positif n’a été enregistré.

Plus de 12.000 tests de dépistage au Covid-19. C’est le défi qui a été récemment relevé par le Département de la pêche maritime en collaboration avec les professionnels du secteur et les services sanitaires après le lancement d’une campagne de dépistage massif. À l’heure actuelle, le bilan est provisoire puisque l’opération est toujours en cours. «8.000 autres tests ont été programmés dont 3.000 à Agadir surtout pour la pêche artisanale et les reprises en retard», explique Zakia Driouich, secrétaire générale du département de la pêche maritime. Il va sans dire que cette opération a ciblé plusieurs ports du royaume au profit des marins-pêcheurs et des professionnels de la pêche. À noter toutefois que l’enceinte portuaire d’Agadir a été classée première en termes de tests réalisés. Dans le détail, la campagne s’est soldée selon un bilan provisoire par le dépistage à Agadir d’environ 9.000 marins-pêcheurs appartenant au segment de la pêche côtière, notamment les sardiniers en plus des différentes unités de production. Rien qu’en comparaison avec le bilan enregistré, le 1er juin 2020, le nombre de personnes dépistées à Agadir a atteint 3.796 personnes avant d’évoluer à environ 9.000 tests. L’ensemble des prélèvements ont été effectués à l’Institut supérieur des pêches maritimes d’Agadir (ISPM).


Les résultats se sont relevés négatifs
S’il y a un fait méritant d’être relevé à l’issue de cette opération, c’est que l’ensemble des résultats se sont relevés négatifs après la réalisation des tests d’analyses au niveau des différents laboratoires pour la détection des éventuelles contaminations au nouveau du Coronavirus (Covid-19). En effet, selon les critères fixés récemment par les autorités sanitaires, l’ensemble des régions connues par leurs fortes activités halieutiques appartiennent à la zone d‘assouplissement n°1 où la pandémie est largement maîtrisée ou en voie de disparition. À l’heure actuelle, les marins pêcheurs ont déjà repris leurs activités dans les différents ports situés dans les provinces du sud, notamment à Laâyoune et Dakhla qui concentrent la plupart des débarquements. En revanche, d’autres ports ont fait l’objet d’un dépistage massif. Quelque 1.232 professionnels et 1.000 marins-pêcheurs ont été testés au niveau des ports de Sidi Ifni et Tan-Tan. Aussi, une opération similaire a été réalisée au port de Safi et d’Essaouira. Elle a respectivement permis de dépister 830 et 300 marins-pêcheurs dans le port de Safi et d’Essaouira. Cette course au dépistage a concerné également le port de Boujdour avec la réalisation de 60 tests de dépistage pour le personnel de la halle aux poissons. À cela s’ajoute la réalisation de 28 tests de dépistage à Laâyoune alors que cette opération devrait également concerner le port de Dakhla qui représente 47% et 34% de la production de même que la valeur des débarquements au titre de l’année 2019.

Une seconde opération pour le poulpe
Par ailleurs, une seconde opération est prévue pour l’activité poulpière qui est actuellement en arrêt biologique du 14 avril au 30 juin 2020 après l’achèvement de la saison d’hiver. Pour ce segment, près de 5.000 dépistages seront programmés avant la reprise de cette activité prévue en juillet. Pour rappel, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avait déjà annoncé lors de la séance hebdomadaire consacrée aux questions orales, tenue le mardi 26 mai 2020 au sein de la Chambre des conseillers, que la contamination de trois personnes opérant dans le secteur de la pêche maritime a été politisée. Le ministre a affirmé par la même occasion que les conditions et les mesures sanitaires liée au Covid-19 doivent être respectées pour assurer la sécurité des marins-pêcheurs opérant dans le secteur de la pêche maritime en concertation avec les chambres professionnelles et les autres acteurs. C’est pourquoi, cette grosse campagne de dépistage a été réalisée avec l’obligation de la réalisation du test pour les marins-pêcheurs avant la reprise de l’activité.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page