Éco-Business

Mettre l’agriculture au coeur des débats de la COP22

Le Maroc a proposé l’initiative du triple A (Adaptation de l’Agriculture en Afrique). Elle regroupe l’ensemble des stratégies et mesures visant à mettre l’agriculture au centre des négociations climatiques./DR

 
L’envoyé spécial des États-Unis pour les changements climatiques, Jonathan Pershing, a souligné durant ses entretiens avec le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, jeudi à Rabat, l’importance d’intégrer l’agriculture dans les débats de la COP22.


Jonathan Pershing a déclaré : «Il est nécessaire d’améliorer la manière dont l’agriculture sera traitée lors de la COP22», car d’après lui, le secteur agricole et les forêts contribuent aux émissions de gaz à effet de serre à hauteur d’environ 30%.

Les entretiens avec Akhannouch ont été l’occasion de faire le point sur des mesures et solutions concrètes, notamment la séquestration du carbone et les bonnes pratiques agricoles qui visent la préservation des sols, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Akhannouch a précisé que le Maroc a proposé l’initiative du triple A (Adaptation de l’Agriculture en Afrique). Elle regroupe l’ensemble des stratégies et mesures visant à mettre l’agriculture au centre des négociations climatiques. 

«Aujourd’hui, on doit mettre les moyens nécessaires pour favoriser l’adaptation et encourager l’agriculture parce qu’elle constitue l’une des solutions à la problématique de l’environnement», a affirmé le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page