Éco-Business

Maroc-Israël : du business pour trois transporteurs aériens

Les premiers vols commerciaux reliant les aéroports Ben Gourion et Marrakech-Ménara ont atterri, ce dimanche, sur le tarmac de l’aéroport de la ville ocre. Selon l’ONMT, 200.000 visiteurs israéliens sont attendus dès la première année, sur les différents segments commerciaux, grâce aux vols opérés par trois compagnies israéliennes, à savoir Israir, El Al et Arkia.

Sept mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, les premiers vols commerciaux reliant l’aéroport Ben Gourion, près de Tel-Aviv à Marrakech-Ménara, ont atterri, dimanche dernier, sur le tarmac de l’aéroport de la ville ocre. Le premier vol, effectué par Israir, est arrivé à 13 heures, alors que le second, qui relève de la compagnie El Al, a atterri vers 15 heures 30. Au total, les deux vols ont transporté près de 200 voyageurs israéliens depuis Tel Aviv, sans escale. Israir prévoit deux à trois vols commerciaux hebdomadaires entre Tel-Aviv et Marrakech, alors que la compagnie nationale israélienne El Al compte, quant à elle, programmer cinq vols par semaine à destination de Marrakech et de Casablanca. Ces nouvelles lignes font suite aux discussions menées par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), depuis plusieurs mois, avec les professionnels du tourisme israélien. Parallèlement à l’activation des liaisons aériennes, l’ONMT a paraphé un mémorandum d’entente avec la compagnie aérienne porte-drapeau El Al, définissant le cadre de la promotion de la destination Maroc, en marketing conjoint.


Deux vols par Israir et cinq liaisons par El Al
L’Office s’est mobilisé, dès la reprise des relations entre le Maroc et Israël, auprès des grands acteurs de la distribution et des voyages en Israël, afin d’accompagner, au mieux, l’établissement de liaisons aériennes directes entre les deux pays. Par la suite, les vice-présidents Ventes et Commercial de la compagnie EL AI, ont jugé bon de faire le déplacement  et ont été accueillis par Adel El Fakir, DG de l’ONMT. Il est à préciser que le second vol d’El Al transportait également à son bord des professionnels du tourisme, ainsi qu’une dizaine de journalistes et influenceurs israéliens, conviés par l’ONMT. Ces invités séjourneront au Maroc jusqu’au jeudi 29 juillet. L’ONMT organise, à cette occasion, une série de rencontres, mettant en relation les professionnels marocains et leurs homologues israéliens, à Marrakech et Essaouira, afin de générer des retombées commerciales et médiatiques pour la destination Maroc. Selon l’ONMT, le transporteur aérien El Al proposera trois vols par semaine, entre sa base de Tel Aviv Ben Gourion et l’aéroport Marrakech Ménara, opérés en Boeing 737-900ER, pouvant accueillir 16 passagers en classe affaire et 159, en économique. À compter du 10 août, El Al effectuera également trois rotations hebdomadaires vers l’aéroport de Casablanca-Mohammed V.

Une troisième compagnie en septembre
Une troisième compagnie aérienne, Arkia, lancera ses vols à partir de septembre prochain. Avec une diaspora marocaine estimée à 800.000 personnes, le marché israélien représente un fort potentiel pour la destination Maroc. Privilégiant des séjours longs, 50.000 à 80.000 israéliens visitent annuellement le royaume pour le tourisme, le pèlerinage ou les fêtes religieuses. Des chiffre amenés à croître rapidement avec la multiplication des liaisons aériennes entre les deux pays. Selon l’ONMT, 200.000 visiteurs israéliens pourraient être attendus, dès la première année, sur les différents segments, notamment le tourisme familial ou religieux, les loisirs, les affaires et l’événementiel (MICE). Les contacts commerciaux, établis par l’ONMT et ces compagnies israéliennes, visent la consolidation d’une importante capacité de sièges en provenance de ce nouveau marché. Par ailleurs, le chef de la diplomatie israélienne, Yair Lapid, a déjà annoncé sa visite au Maroc, via un weet publié le 19 juillet, dans la foulée du lancement des lignes aériennes directe entre les deux pays. «J’ai convenu avec le ministre des Affaires étrangères du Maroc, Nasser Bourita, de la première visite officielle d’un ministre des Affaires étrangères israélien au Maroc, dans le cadre du renouvellement complet des relations diplomatiques», a-t-il annoncé sur Twitter.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page