Éco-Business

Le Cercle des Eco. Finance verte : un effet de « mode », dites-vous ? (VIDEO)

Non, la finance verte est loin d’être un effet de mode ou un simple argument marketing. La question a été abordée par les experts invités à débattre de la « Finance verte : défis et opportunités »,  thème de la dernière rencontre en date organisée dans le cadre du Cercle des ECO. Il s’agissait de Abderrahman Bennis, Directeur du Développement Corporate à Crédit du Maroc, Amal Benaissa, Head of Substainable finance de Bank of Africa, Anass Zeroual, Expert régional des Solutions risques Afrique et Moyen-Orient du groupe SAS et Chama Bennani, responsable en charge de l’Engagement au sein du groupe BMCI. Pour Anass Zeroual, la mutation verte du secteur financier n’est, aujourd’hui, pas un choix, mais une nécessité. Il en veut pour preuve, une série de chiffres listés lors de son intervention à cette occasion.

Par exemple, Zeroual rappelle que le niveau de température de par le monde, a augmenté d’un degré et demi, au cours de la dernière décennie. Un chiffre appelé à progresser encore de 2° d’ici à 2030 et 4° en 2050. Les phénomènes météorologiques extrêmes sont donc appelés à se multiplier, mais pas seulement car même leur amplitude devrait croître, insiste l’expert. Troisième année consécutive de sécheresse, perturbation du cycle des précipitations, … le lien entre les phénomènes météorologiques extrêmes et la finance réside justement dans l’impact de ces perturbations sur l’économie dans son ensemble, en plus des risques physiques.  C’est dire qu’aujourd’hui, la finance verte s’est érigée comme « un instrument étatique de lutte contre le réchauffement climatique », indique Anass Zeroual.  Car, si aucun effort n’est fourni afin de ralentir le réchauffement climatique, la situation continuera de s’exacerber et la finance verte se trouve être un mécanisme de transmission pour accompagner le verdissement des activités économiques, insiste-t-il.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page