Éco-Business

La pollution tue 600.000 enfants par an

À une semaine de la conférence de l’ONU sur le climat (COP22) prévue à Marrakech, l’Unicef tire la sonnette d’alarme. Selon un rapport publié ce lundi, 300 millions d’enfants dans le monde, soit un sur sept, vivent dans un endroit où la pollution de l’air extérieur excède jusqu’à six fois les normes internationales, contribuant dans une large mesure à la mortalité infantile.

«La pollution de l’air contribue de façon importante à la mortalité de quelque 600.000 enfants de moins de cinq ans annuellement et menace la vie et l’avenir de millions d’autres», d’après le directeur général de l’Unicef, Anthony Lake.


L’étude fait savoir que l’Asie du Sud compte le plus grand nombre d’enfants respirant un air fortement pollué (620 millions), suivie par l’Afrique (520 millions), l’Asie de l’Est et le Pacifique (450 millions).

L’Unicef compte ainsi saisir l’occasion de la tenue de la COP22 du 7 au 18 novembre pour lancer un appel aux dirigeants du monde pour la réduction de la pollution atmosphérique.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page