Éco-Business

La CGEM appelle à une valorisation réglementée des déchets

La présidente de la CGEM intervenait au Sommet international pour la valorisation des déchets et le climat à Skhirat./K. Mdouari

 
La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun, a appelé, lundi à Skhirat, à agir concernant la valorisation des déchets, afin d’éviter un lendemain «trop difficile et trop coûteux». D’après elle, la production des déchets s’élève à 7 millions de tonnes par an au Maroc, générant 7,5% des émissions de gaz à effet de serre du pays». 
De même, la présidente de la CGEM a insisté sur la nécessité d’entreprendre plusieurs actions. Elle a cité notamment la mobilisation des financements pour dynamiser l’économie de recyclage, avec l’adhésion de tous les acteurs (gouvernement, entreprises, organisations professionnelles, régions).
D’après Miriem Bensalah Chaqroun, 7.000 personnes travaillent de manière informelle à la récupération des «déchets utiles». Ces dernières ont besoin d’un cadre réglementaire clair et «d’un travail digne et reconnu», poursuit-elle.


La patronne des patrons a souligné, entre autres, l’importance d’une gouvernance partagée entre le secteur public et privé, d’une concertation permanente avec toutes les filières produisant les déchets et d’une taxation équitable, englobant tous les déchets.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page