Éco-Business

Janssen : 50 ans d’innovation et d’investissement au Maroc

Présent au Maroc depuis plus de 50 ans, le groupe Janssen, filiale de Johnson & Johnson, investit dans le royaume avec des opérateurs locaux pour la fabrication de médicaments. Ces derniers représentent aujourd’hui pas moins de 85% des volumes mis sur le marché marocain. Zoom sur la stratégie du groupe, ses investissements et ses projets au Maroc.

Le groupe Janssen, filiale de Johnson & Johnson, est présent au Maroc depuis plus de 50 ans en tant que société pharmaceutique œuvrant dans le secteur du médicament sur toute la chaîne de valeur, notamment à travers un partenariat avec Maphar, opérateur local majeur. Au Maroc, Janssen participe au développement du secteur par le transfert du savoir-faire et l’alignement sur les standards internationaux et ce, depuis la fabrication de médicaments essentiels à la commercialisation de l’ensemble du portefeuille de Janssen, en explorant les voies d’accès des patients marocains aux dernières innovations, conformément à la loi 17-04.


Pour un accès équitable à la santé
Ce n’est pas tout, Janssen œuvre également pour un accès à une santé de qualité pour tous, en s’engageant dans la recherche sur les maladies les plus complexes et les plus dévastatrices. «Janssen se positionne en chef de file dans ses aires thérapeutiques, soutenu par une tradition d’innovations à l’avant-garde», affirme Myriem Tamimy, directrice générale de Janssen Maroc, Tunisie et FSA. En effet, Janssen a renforcé, depuis 2015, sa présence au Maroc par des ressources humaines déployées directement auprès des professionnels de la santé et des institutions pour un meilleur accès à ses innovations dans des domaines tels que l’oncologie-hématologie, l’immunologie, etc. En 2016, Janssen prend une envergure régionale en gérant ses opérations en Tunisie et en Afrique subsaharienne francophone à partir du Maroc. Par ailleurs, souligne Meriem Tamimy, «la confiance du groupe ne pourra que s’accentuer dans un contexte de réforme sanitaire et avec les nouvelles orientations stratégiques visant la généralisation de la couverture sanitaire et l’amélioration de l’accès aux soins ». Et de poursuivre : «Nous nous activons sans relâche auprès des autorités, des professionnels de la santé pour assurer l’intégration de l’innovation dans ce nouveau champ de réformes».

Cap sur la digitalisation
L’opérateur s’investit également dans la digitalisation des plateformes d’échanges professionnels ou d’accès à l’information à travers des partenariats. À titre d’exemple : la convention de partenariat signée en 2018 avec le ministère de la Santé, en complément d’un accès à ses traitements contre la tuberculose multi-résistante. Ceci a permis la dématérialisation de la formation continue des professionnels de santé en charge du traitement de la tuberculose et des économies significatives sur les budgets de fonctionnement du ministère de la Santé. Dans un autre registre, Janssen est aussi membre actif et engagé au sein du LEMM (Les entreprises du médicament au Maroc), association regroupant les filiales marocaines des industries biopharmaceutiques internationales. À ce propos, Tamimy souligne que «Janssen épouse parfaitement la philosophie de cette institution qui ajoute à la production locale d’autres maillons importants de la chaîne de valeur pharmaceutique». Il s’agit notamment de la formation des professionnels de la santé, des études cliniques et de la contribution à de multiples projets visant à améliorer le système de santé en général.

Faire de la crise une opportunité
Pour faire face à la crise de la Covid-19 et prendre les devants sur les conséquences de celle-ci sur ses activités, le groupe Johnson & Johnson a mis en place un observatoire pour suivre l’évolution des cas et anticiper une réponse adaptée à la situation de chaque pays. Progressivement, plusieurs mesures sont prises par le groupe dans le but, d’abord, de préserver les professionnels de la santé. Dans ce sens, le groupe a digitalisé à 100% ses interactions avec les professionnels de la santé afin d’éviter tout contact avec eux et limiter la propagation du virus. De même, Janssen a participé au Fonds spécial de gestion de la Covid-19, mis en place dans le cadre de lutte contre la pandémie et a, en parallèle, organisé des collectes de dons pour contribuer à de meilleures conditions d’hygiène dans des structures de santé. «Aujourd’hui, malgré la levée progressive des restrictions, nous restons vigilants et nous nous efforçons de faire de cette crise une opportunité de moderniser notre approche de la formation médicale continue avec des interactions de qualité, répondant aux besoins des professionnels et favorisant les technologies digitales pour une meilleure dissémination des standards thérapeutiques les plus récents», souligne Myriem Tamimy. Enfin, le groupe Janssen, qui poursuit son développement au Maroc, annonce des investissements au profit d’une médecine personnalisée et au service des patients dans leur combat contre des maladies complexes et fortement invalidantes. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page