Éco-Business

Internet fixe : Orange, le plus “speed” au Maroc !

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Dans un contexte de pandémie qui a vu se développer de nouveaux usages tels que le télétravail et l’école à distance, et à une époque où le digital s’impose au quotidien, les opérateurs télécoms s’affrontent sur la performance des réseaux.

Orange Maroc, opérateur de référence sur le Très haut débit Internet, vient d’être consacré réseau internet fixe le plus rapide du royaume par la société américaine Ookla, leader mondial en mesure des performances réseau, avec son application phare Speedtest. Laquelle permet d’octroyer un score universel, qui classe les opérateurs selon un certain nombre de critères, essentiellement liés à la performance des réseaux, à la fois concernant la vitesse de téléchargement dans les deux sens et la performance en termes de latence, qui n’est rien d’autre que la rapidité d’accès à l’information. «Nous sommes primés pour des scores en nette amélioration, avec des débits descendants avoisinant les 50 Mb/s en moyenne et des débits montants autour de 35 Mb/s.


En termes de latence, nous délivrons une performance de 22 millisecondes contre une moyenne de 27 sur le marché», explique Mohamed Benali, directeur Central technique d’Orange Maroc. La présentation du trophée de l’opérateur télécom, hier jeudi 23 septembre, était l’occasion d’organiser une des premières sorties devant la presse d’Hendrik Kasteel, nouveau directeur général d’Orange Maroc. «Cette reconnaissance vient récompenser les efforts importants déployés depuis plusieurs années en vue d’offrir à nos utilisateurs la meilleure expérience internet du pays», fait-il valoir. Ce prix est aussi le fruit d’investissements massifs et continus, notamment dans les infrastructures. Orange Maroc investit ainsi chaque année plus de 2 MMDH pour soutenir son plan ambitieux de couverture en fibre optique, mobile et fixe, et développer la connectivité nationale et internationale.

Pression sur les réseaux
Dans un contexte de pandémie qui a vu se développer de nouveaux usages tels que le télétravail, et l’école à distance, et à une époque de prépondérance de la place du digital dans notre quotidien, les réseaux doivent être en mesure de supporter une très forte pression. «Nous sommes passés en l’espace de deux semaines de confinement, à un doublement du trafic.

Ce qui est énorme ! Grâce à la mobilisation des équipes et aux investissements massifs sur le réseau, nous avons pu rapidement apporter les capacités nécessaires», explique Benali. Élément de taille à ne pas négliger, la demande croissante pour les services de connectivité s’accompagne aussi d’une exigence accrue des utilisateurs en termes de qualité de service. Pour maintenir les standards, l’opérateur continue d’investir pour améliorer la couverture de ses réseaux. «Nous investissons massivement dans la capacité parce que cette croissance des usages s’est poursuivie. Aujourd’hui, les usages massif d’internet se sont installés et se poursuivent durablement», explique le directeur technique. 

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page