Éco-Business

Incubateurs d’entreprises : zoom sur les opérateurs du Nord

Les autorités de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima se mobilisent pour relever les défis liés à l’emploi. C’est ainsi qu’ils encouragent les incubateurs d’entreprises, qui commencent à se concrétiser, comme c’est le cas dans la province de Fahs-Anjra, où le cap est mis sur les métiers portuaires.  

C’est l’une des priorités de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : encourager la création d’entreprises et renforcer les compétences dans tous les secteurs économiques en vogue dans cette partie du Royaume. Dans la province de Fahs-Anjra, on essaie de passer aux choses concrètes. C’est ainsi qu’une réunion de travail y a été récemment tenue, plus précisément à Ksar El Majaz, pour examiner l’état d’avancement du projet de création d’un incubateur d’entreprises et d’un institut de formation aux métiers portuaires. Ces derniers devraient voir le jour à proximité du complexe portuaire Tanger Med.

Les parties impliquées sont prolifiques sur l’intérêt du projet et l’importance qui lui est accordée. C’est, d’ailleurs, Abdelkhalek Marzouki, gouverneur de la province de Fahs-Anjra, qui a lui-même présidé cette réunion. Les participants ont effectué une visite de terrain sur le chantier de construction, afin de s’enquérir sur l’état d’avancement des travaux.

Étaient également présents, le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), Abdellatif Afilal et le président du Conseil provincial de Fahs-Anjra, Mustapha El Harrous. Ont également participé à cette visite des représentants de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ainsi que nombre de responsables locaux.

Métiers portuaires
Il s’agit d’un projet faisant l’objet d’une convention tripartite entre la CCIS-TTA, d’une part, et la préfecture et le Conseil provincial de Fahs-Anjra, d’autre part. Cette réunion a été l’occasion d’examiner les moyens d’activer l’accord, à travers la mise à disposition d’un bâtiment, dans la commune de Ksar El Majaz, en faveur de la Chambre régionale, pour abriter l’incubateur d’entreprises et l’institut de formation aux métiers portuaires.

Elle a également traité de la contribution d’autres institutions à ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Maroc visant à créer des emplois, à améliorer le climat des affaires et à assurer un développement global, conformément aux Hautes orientations royales.

L’objectif est de réussir la mise en place des programmes de renforcement des compétences et de promotion de leur contribution à la construction d’une économie nationale forte, en phase avec les mutations nationales et internationales en cours.

Axes de développement
En vue de renforcer l’investissement et l’emploi dans la Région, le cap est mis sur trois grands axes. Le premier concerne l’adéquation des ressources humaines locales aux besoins des entreprises qui désirent s’implanter localement, à savoir dans une région qui émerge de plus en plus comme un nouveau pôle économique et industriel du pays. Elle en occupe actuellement la troisième place, et envisage d’accélérer sa cadence. Il est également question d’une «Charte régionale de l’investissement dans le capital humain».

Ce qui permettra «d’augmenter les chances d’insertion socio-économique, à travers l’emploi et l’auto-emploi, et de développer des parcours de formation, qui prennent en compte les disparités spatiales et cognitives de l’élément humain.

Cette partie du Royaume, qui compte déjà une pléthore d’infrastructures de niveau mondial, à l’instar du port Tanger Med, entend poursuivre sur cette voie, et appelle à donner la priorité aux infrastructures structurantes dans l’investissement public, lesquelles devraient favoriser l’émergence territoriale et économique de la Région.

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page