Éco-Business

Hôtellerie: La subvention de rénovation activé à Agadir

La Société de développement régional (SDR) Souss-Massa du tourisme vient de lancer l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) en faveur des établissements touristiques pour bénéficier de ce mécanisme. La subvention a été fixée à 30% du coût de la rénovation qui est plafonnée à 10 MDH par unité.

Moins d’un an après la validation de la convention portant création du mécanisme de subvention dédié à la rénovation et la mise à niveau des établissements hôteliers dans la Région Souss-Massa, la Société de développement régional (SDR) du tourisme vient de lancer l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI). À cet égard, elle a porté à la connaissance des propriétaires et gestionnaires des établissements hôteliers d’Agadir que les délais de dépôt des dossiers de candidature sont ouverts pour les établissements désirant bénéficier du programme dédié à la rénovation et la mise à niveau des unités touristiques. Le délai arrêté a été fixé au plus tard le 15 juillet 2020. Ledit programme prévoit l’octroi d’une subvention financière à hauteur de 30% du coût total de la rénovation de l’établissement, plafonnée à 10 MDH et un accompagnement technique personnalisé. Quant aux critères et procédures de sélection des candidats, ils ont été détaillés dans le manuel des procédures. Pour rappel, la SDR qui est mandatée pour gérer ce mécanisme de subvention et l’AIHA qui représentent les hôteliers ont initié, en février 2020, à Agadir, un séminaire d’information pour vulgariser ce programme (2020-2022) au profit des opérateurs touristiques de la région.


Conditions d’éligibilité : une situation en règle vis-à-vis du fisc et de la CNSS
Pour les unités qui sont éligibles aux opérations de subvention à la rénovation, les entreprises touristiques doivent être en situation régulière vis-à-vis de l’administration fiscale et la CNSS. Pour les autres conditions d’éligibilité, les établissements doivent être en exploitation de manière continue ou discontinue depuis au moins 5 ans avec la présentation d’un programme de rénovation d’un établissement d’hébergement touristique classé. Les établissements qui font l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire sont exclus. Par contre, les unités bénéficiant d’un plan de sauvegarde sont éligibles à condition de présenter d’autres pièces, à commencer par le jugement d’ouverture de la procédure, le jugement arrêtant le plan de sauvegarde, un rapport du syndic précisant le niveau de l’exécution du plan arrêté par le tribunal ainsi que les dettes nées et non payées postérieurement à l’adoption du plan par le tribunal. Pour rappel, la subvention est couverte à hauteur de 15% par le ministère du Tourisme et du transport aérien alors que le Conseil régional Souss-Massa et la Commune assurent respectivement 10 et 5%.

120 MDH pour le mécanisme de rénovation
Par ailleurs, le mécanisme a été doté d’une enveloppe budgétaire de 120 MDH pour la période 2020-2022. La contribution du ministère du Tourisme et du transport aérien a été fixée à 60 MDH. En ce qui concerne la quote-part du Conseil régional Souss-Massa, elle est constituée de 40 MDH. Le reste, à savoir 20 MDH, est mobilisé par le Conseil communal. S’agissant de l’utilisation des fonds, 85% de ce montant sera dédié au versement des subventions aux bénéficiaires tandis que 10% ont été consacrés à l’accompagnement technique des bénéficiaires et à la réalisation des études et prestations. Les 5% restants seront quant à eux dédiés à la SDR tourisme comme frais de gestion du «mécanisme» hors TVA. Pour l’appui et les modalités de financement, ils englobent trois composantes, à savoir l’accompagnement technique des candidats, le versement de subventions et la réalisation de l’ensemble des études et prestations pour concrétiser le projet. Dans le détail, après le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt, la SDR procédera à la présélection des opérateurs en termes de conformité des dossiers aux conditions d’éligibilité tandis que le comité de subvention se chargera de l’étape finale pour la sélection des bénéficiaires. Rien qu’au niveau de la destination Agadir qui dispose d’une capacité de 32.091 lits, près de 32 unités hôtelières sont en difficulté. Au total, ces établissements concentrent 10.062 lits, soit 35% de la capacité totale de la destination. Presque la moitié de cette capacité peut être rénovée soit 4.985 lits qui n’ont pas d’arriérés et 316 lits avec des arriérés. Le reste des hôtels, à savoir 958 lits sont fermés, 1.591 lits en redressement, 745 en liquidation alors que la capacité appartenant à des hôtels étatiques est fixée à 1.308 lits.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page