Éco-Business

Hands Corporation compte investir 500 M$ dans l’automobile

Le géant sud-coréen et cinquième fabriquant mondial de jantes table sur les avantages qu’offre le Maroc dans un secteur hautement compétitif. Boussaid et son homologue sud-coréen prospectent les pistes d’un partenariat encore plus dense et diversifié.

Plus qu’une opération de charme, la visite officielle du Chef du gouvernement et de trois de ses ministres en Corée du Sud, a débouché sur des engagements concrets. Et l’automobile est à l’honneur grâce à l’annonce d’un investissement de 500 millions de dollars de Hands Corporation. C’est en tout cas ce qu’a confirmé Mohamed Boussaid, ministre des Finances, à l’issue de son entretien avec le vice-premier ministre et ministre de la Stratégie et des finances coréen, Dong Yeon Kim. Le géant sud-coréen est le cinquième fabricant mondial de jantes. En mars dernier, la société a montré son engagement au Maroc en obtenant un prêt syndiqué de 148 millions de dollars. Ce qui permet de financer notamment une bonne partie de sa future usine à Tanger Automotice City.

Les deux responsables se sont également mis d’accord sur le renforcement de la coopération dans d’autres domaines, capitalisant sur la stabilité et l’ouverture que le Maroc offre dans la région ainsi que son ancrage africain. Outre le secteur de l’automobile, les sud-coréens lorgnent la place financière Casablanca Finance City pour leurs stratégies de déploiement en Afrique. C’est un bel exemple en fait de ce que la coopération triangulaire peut apporter comme levier économique de part et d’autre. Le tourisme, l’intérêt pour la stratégie d’accélération industrielle, principalement les écosystèmes et la coopération technique ont été dûment discutés durant la rencontre des deux ministres. Les instruments de coopération entre les deux pays sont en train de se mettre en place avec un rythme soutenu.

Dans cette configuration, le Maroc peut jouer le rôle de plateforme pour la production et l’exportation sud-coréenne vers l’Afrique et la région. Déjà un climat de confiance est depuis longtemps bien installé entre opérateurs des deux pays, mais aussi parmi les consommateurs marocains. Que ce soit dans l’automobile, la téléphonie, l’électroménager ou l’électronique, les opérateurs et les marques coréennes ont su apposer leur empreinte, basée sur la qualité et le sérieux. Au-delà du partenariat purement économique et commercial, le Maroc peut toujours profiter du modèle coréen, principalement en matière d’éducation. Ce modèle, unique dans le monde, a été à l’origine du développement fulgurent du pays du matin calme. 

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page