Éco-Business

Groupe Renault : une cession d’actions pour augmenter l’actionnariat des salariés

Renault va procéder à une cession d’actions au profit de ses salariés. Cette opération concerne les unités de Renault Tanger exploitation, Renault commerce Maroc, SOMACA et RCI finance Maroc.

S‘inscrivant dans l‘objectif d’augmenter fortement le taux d’actionnariat salarié à l’horizon 2030, le conseil d’administration du groupe Renault a soutenu le principe d’une politique forte de développement de l‘actionnariat salarié à l‘occasion du déploiement de la stratégie Renaulution. C’est dans ce cadre que le groupe lance une opération de cession d’actions au Maroc, laquelle concerne les salariés de Renault Tanger exploitation, Renault commerce Maroc, SOMACA et RCI finance Maroc. Le nombre total d’actions à souscrire s’élève à 5.914.445 actions, indique la note d’information du groupe, visée par L’AMMC.
La période de souscription au Maroc s’étale du 24 novembre au 12 décembre 2022, précise la même source. Le prix de souscription est fixé à 22,02 euros, ce qui équivaut à 240,34 DH.Il est également précisé que conformément à l’Instruction générale des opérations de change en date du 3 janvier 2022, le montant global de l’opération autorisée au Maroc est de 87.274.070,20 DH, correspondant à 10% de la masse salariale, servie au titre de l’année 2021, aux salariés marocains éligibles à l’opération Plan d’épargne groupe international 2022 du groupe Renault, net de l’impôt sur le revenu, des prélèvements au titre de la prévoyance sociale et de tout autre montant à la charge du salarié.
À noter que l’opération, présentée aux salariés du Groupe de la société Renault au Maroc, est proposée via le FCPE (Fonds commun de placement d’entreprise) «Renaulution international relais 2022». Ce FCPE est constitué dans le cadre de l’offre réalisée par le biais d’un abondement unilatéral et d’une cession d’actions de l’entreprise réservée aux adhérents du Plan d’épargne d’entreprise du groupe.
Pour rappel, Renaulution est un nouveau plan stratégique qui vise à réorienter la stratégie de Renault Group de la course au volume à la création de valeur. Ce plan stratégique est structuré en trois phases lancées en parallèle. Il s’agit en premier lieu de la phase «Résurrection», qui s‘étendra jusqu’en 2023, et se concentrera sur le redressement de la marge ainsi que la génération de liquidités.
La phase «Rénovation», qui se poursuivra jusqu‘en 2025, verra le renouvellement et l‘enrichissement des gammes, contribuant à la rentabilité des marques. La phase «Révolution», qui démarrera en 2025, fera basculer le modèle économique du constructeur vers la technologie, l‘énergie et la mobilité, faisant de Renault Group un précurseur dans la chaîne de valeur des nouvelles mobilités.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page