Éco-Business

Gazoduc Nigeria-Maroc. La Sierra Leone apporte son appui

Lors de sa visite au Maroc, au milieu de la semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la Sierra Leone, David Francis, a exprimé le soutien de son pays au projet de Gazoduc devant relier le Nigeria au Maroc.

Au moment où l’Algérie a pris la décision d’abandonner le Gazoduc Maghreb-Europe, qui alimente l’Espagne et le Portugal via le Maroc, la Sierra Leone vient de porter son appui au projet de Gazoduc Nigeria-Maroc.


Lors de sa visite au Maroc, au milieu de semaine dernière, à Rabat le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la Sierra Leone, David Francis, a exprimé, le soutien de son pays au projet de gazoduc devant relier le Nigeria et le Maroc.

«Le commerce et l’investissement sont une composante très importante, mais la composante politique l’est aussi, c’est pourquoi nous soutenons le projet de gazoduc Nigeria-Maroc», a-t-il déclaré lors d’un point de presse conjoint avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ce soutien au projet de Gazoduc Nigeria-Maroc a été exprimé lors des entretiens des deux ministres. Selon David Francis, le chef de la diplomatie sierra-léonaise, «la Sierra Leone ne doute pas que ce projet lui sera bénéfique, au même titre que les autres pays de la sous-région ouest-africaine», ajoutant que «cela démontre le leadership et la place mondiale du Maroc en matière de soutien à la sécurité énergétique et à l’accès à l’électricité», indique-t-il. Lancé en 2016 à Abuja, sous la présidence du Roi Mohammed VI et du président nigérian Muhammadu Buhari, ce projet Gazoduc Nigeria-Maroc reliera les ressources gazières du Nigeria, celles de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et le Maroc, favorisant ainsi l’intégration économique régionale.

Sierra Leone ouvre ce lundi son consulat à Dakhla

Par la même occasion, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la Sierra Leone, David Francis, a annoncé, que son pays ouvrira, lundi prochain, un consulat général à Dakhla, dans les provinces du sud du Maroc. «Au regard des relations distinguées liant nos deux pays, la Sierra Leone va procéder à l’ouverture officielle d’une ambassade à Rabat et d’un consulat général à Dakhla», a-t-il annoncé lors du même point de presse.

Pour la Sierra Leone, «le Sahara est un territoire sous la souveraineté du Maroc», a affirmé le diplomate. Par ailleurs, le chef de la diplomatie sierra-léonaise a mis en avant le caractère «spécial» des relations liant les deux pays, impulsées par les deux chefs d’État, le Roi Mohammed VI et le président Julius Maada Bio qui œuvrent à renforcer ces liens «crédibles et de longue date».

De son côté, Nasser Bourita s’est félicité de l’annonce de la Sierra Leone d’ouvrir un consulat général à Dakhla, soulignant qu’à travers cette décision, les relations entre les deux pays connaissent aujourd’hui un «saut qualitatif». Jusqu’à présent, «il s’agit de la 25e représentation consulaire à être ouverte dans les provinces du sud du Maroc ces derniers mois», a noté Bourita, relevant que «cela atteste du soutien continu au niveau international, notamment sur le plan africain, à la marocanité du Sahara».

À l’occasion de leur entrevue, les deux parties ont signé une feuille de route de la coopération entre le Maroc et la Sierra-Leone dans le but de consolider les relations bilatérales dans plusieurs domaines.

Le document signé a trait aux domaines de l’éducation et formation, la coopération technique, la promotion économique et les investissements et la coopération dans le domaine de la sécurité. La feuille de route porte également sur les échanges de visites officielles.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page