Éco-Business

Dr. Abderrazzak El Abbadi : “L’ENCG de Fès est à 80% de la réalisation son plan d’extension”

Dr. Abderrazzak El Abbadi
Directeur de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) Fès

L’ENCG de Fès ambitionne, dans le cadre d’un chantier ouvert au niveau du Réseau des ENCGs, la refonte des différentes filières de formation en vue de mieux répondre aux besoins et aux exigences du marché d’emploi et accompagner l’émergence de nouveaux métiers.

Parlez-nous d’abord des principales réalisations de votre école ?
L’École nationale de commerce et de gestion de Fès (ENCGF) est mobilisée autour du projet de développement quadriennal porté par la direction. A ce titre, plusieurs réalisations notoires sont à citer, notamment la réalisation de la salle des marchés et la salle des conférences, le lancement – pour la première fois depuis sa création en 2007- de la formation doctorale «Management des organisations», l’acquisition des jeux de simulation d’entreprise en vue de renforcer l’enseignement pratique des étudiants, l’abonnement à la bibliothèque numérique Scholarvox pour encourager la recherche et l’apprentissage à distance.

D’après vous, quels sont les pré-requis pour s’adapter aux orientations du Nouveau modèle de développement (NMD), sachant que ce dernier ambitionne d’instaurer un système d’enseignement universitaire et de recherche axé sur la performance et porté par une gouvernance autonome ?
Le NMD ainsi que le plan national d’accélération de l’écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, qui est en cours d’élaboration avec des déclinaisons régionales, constitueront pour nous un cadre de référence et une feuille de route à suivre afin de mieux former, d’innover et de développer une recherche action et/ou appliquée de concert avec les impératifs et les priorités régionaux.

En tant qu’école spécialisée en commerce et en gestion, former des profils compétents et conscients du rôle qu’ils auront à jouer dans la société marocaine constitue l’une de nos priorités et non des moindres. Qu’ils soient salariés ou entrepreneurs, les lauréats de l’ENCGF, en plus d’être employables, devront être des citoyens capables d’exploiter leur créativité en vue d’apporter une valeur ajoutée probante et nécessaire au développement de notre région et de notre pays.

A ce sujet, les enseignants chercheurs ainsi que les cadres administratifs et techniques de l’ENCGF sont conscients de l’importance et de la prépondérance de leur rôle pour l’atteinte des objectifs du NMD.

Actuellement, l’ENCG de Fès mène plusieurs chantiers d’extension. En quoi consistent les travaux en cours ?
Avec une enveloppe budgétaire de 17 MDH allouée par la présidence de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, l’ENCG est en voie de compléter ses infrastructures pour mieux accueillir ses étudiants ainsi que pour disposer d’un cadre de travail agréable pour les enseignants chercheurs et les cadres administratifs et techniques. Le projet d’extension, qui est à 80 % de sa réalisation, consiste en la construction de 3 amphis, d’une capacité de 180 places chacun, un bloc de 18 bureaux pour enseignants chercheurs en plus d’une bibliothèque et d’une cafétéria pour étudiants.

Quels sont les points clés de la stratégie de développement de l’Ecole ?
Cette feuille de route est multidimensionnelle. Sur le plan de la recherche scientifique, il s’agit de réaliser des projets de recherche à fortes valeurs ajoutées en parfaite symbiose avec les besoins des acteurs régionaux. Pour ce faire, un centre de recherche est en phase d’achèvement, afin d’accueillir dans les meilleures conditions les chercheurs ainsi que les doctorants nouvellement inscrits dans la formation doctorale de l’ENCG de Fès.

Par ailleurs, un business center situé au sein de la Cité de l’Innovation de l’USMBA est dans l’étape finale de réalisation. Il permettra aux acteurs de la région de faire appel à l’expertise des consultants seniors qui sont les professeurs ainsi que les juniors (Etudiants de la 5e et la 4e année) dans le cadre d’études et d’accompagnement.

Sur le plan pédagogique, l’ENCGF ambitionne, dans le cadre d’un chantier ouvert au niveau du Réseau des ENCGs, la refonte des différentes filières de formation en vue de mieux répondre aux besoins et aux exigences du marché de l’emploi et accompagner l’émergence de nouveaux métiers. Quant au volet de la dynamique étudiante, l’ENCGF est en passe de devenir un temple du bénévolat et du volontariat grâce à son association des étudiants et à ses clubs accrédités par le Conseil de l’Établissement.

Quelle place occupe le volet partenariat dans votre stratégie de développement ?
Le partenariat occupe une place prépondérante dans la stratégie de développement de l’ENCGF dans la mesure où il lui permet de s’ouvrir sur son environnement national et international. Plusieurs projets de partenariats avec des entreprises leaders au niveau régional et national sont en cours de signature.

Les membres externes du conseil de l’ENCGF sont des entrepreneurs et des membres de la CGEM qui ne cessent d’œuvrer pour participer à la prise de décision de concert avec les besoins et des attentes des acteurs socioéconomiques régionaux. Sur le plan international, nous avons des partenariats avec deux grandes écoles de commerce en France, à savoir ESC Clermont et ESC Pau.

Le 1er accord entre l’École nationale de commerce et de gestion de Fès et ESC Clermont a été signé à distance, vu les conditions sanitaires dans les deux pays, le 24 novembre 2020. Avec cet accord-cadre, l’ENCG Fès et l’ESC Clermont conviennent de promouvoir leur coopération dans le domaine de la recherche et de l’enseignement au sein des deux institutions.

Neuf jours après la signature du 1er accord, l’ENCGF a vu la signature de sa deuxième convention de partenariat, cette fois-ci avec ESC Pau. Des dizaines d’étudiants ont profité de ces conventions en vue de prétendre à une carrière à l’international. D’autres conventions de partenariat sont dans les phases finales de conclusion et contribueront au rayonnement de notre école et de notre université.

De quelle façon l’ENCG affronte l’adéquation de l’offre universitaire avec le marché du travail ?
Le bassin de recrutement de la formation initiale du Diplôme des ENCGs est le territoire national, puisque l’ENCG est une école nationale et, de ce fait, elle répond aux besoins de toutes les préfectures et provinces du Royaume dans la limite des places disponibles.

Ainsi, nous trouvons au sein de l’ENCGF des étudiants qui sont pratiquement issus de toutes les provinces et préfectures, ce qui constitue une vraie richesse. En formation continue, l’ENCGF dispense aussi des formations en filières de «Diplôme d’Université» qui répondent aux besoins et aux attentes des acteurs régionaux, notamment les personnels ambitionnant un développement de carrière ou un projet de conversion professionnelle.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO Suppléments

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page