Éco-Business

Conjoncture : le pire reste à venir

Alors que le démarrage de l’année 2022 n’était pas de tout repos, le ralentissement de la croissance au 2e trimestre est moins critique que prévu, même si, selon des spécialistes, la comparaison avec 2021 n’est guère fiable, s’agissant d’une année de reprise. Néanmoins, avec une croissance économique à 2% et vu le contexte inflationniste actuel, le Maroc a pu tirer son épingle du jeu. En revanche, l’horizon reste incertain.  Le ralentissement de la croissance durant le 2e trimestre 2022 était...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page