Éco-Business

Conformité des pratiques : le Conseil de la concurrence sensibilise les opérateurs

Le Conseil de la concurrence a récemment présenté le guide de conformité au droit de la concurrence, destiné aux entreprises, lors du Forum adhérents de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM). 

Aider les entreprises à saisir les opportunités que leur offre une concurrence libre et loyale pour améliorer leur compétitivité, développer leur innovation et faciliter leur accès aux marchés et aux ressources, c’est l’objectif recherché par le nouveau guide de la mise en conformité des entreprises au droit de la concurrence. Ce dernier a été présenté par le Conseil de la concurrence, mardi, lors du Forum adhérents de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM).

Le guide en question se propose d’inciter les entreprises et les organisations professionnelles à se doter d’un programme de conformité au droit de la concurrence. Elles devront le prendre comme base autonome ou l’intégrer à une politique plus globale de conformité aux règles et normes en vigueur, notamment  en matière de corruption, financement d’activité illicites, blanchiment d’argent, protection des données personnelles.

Dans cette logique, le président du Conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou, a assuré que «l’objectif est de présenter ce guide -qui a été élaboré par le Conseil de la concurrence- relatif à la mise en place d’un programme de conformité légale par rapport à la loi sur les prix et la concurrence ainsi que les droits et les devoirs des entreprises et de leurs associations en la matière».

Afin de faciliter la compréhension de l’usage dudit guide, le Conseil intervient pour donner des explications, répondre aux préoccupations des opérateurs, interagir, entre autres, sur les opérations de fusions-acquisitions, de concentration et sur les modalités opérationnelles  permettant de collaborer harmonieusement avec le Conseil.

Rahhou rappelle dans ce sens que «le Conseil de la Concurrence a organisé une série de rencontres avec le monde des affaires, notamment avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), relevant qu’un cycle de contacts est entamé avec les Fédérations et les associations professionnelles représentatives du monde des affaires marocain».

Jean-Pascal Darriet, président de la CFCIM, a noté pour sa part  que «c’est une façon d’élever la capacité des entreprises et des organismes en cette mise en conformité qui est un gage de maturité pour l’ensemble des entreprises au regard de la concurrence, une façon de positionner aussi le Maroc au plus haut niveau dans les échanges mondiaux». Rappelons que le guide du Conseil de la concurrence fournit aux entreprises et aux organisations professionnelles le cadre général et les outils nécessaires pour construire un programme optimal de conformité au droit de la concurrence.

Il émet des recommandations se focalisant sur les étapes pratiques que peuvent suivre les entreprises pour développer une vraie culture de conformité qui tienne compte des bonnes pratiques.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page