Éco-Business

City Club ouvre son capital

Nouveau cap stratégique pour City Club. Le groupe créé depuis un peu plus de trois ans annonce un programme d’investissement à hauteur de 2 milliards de DH sur les trois années à venir.  Le groupe fondé par Jonathan Harroch, indique un communiqué publié ce jeudi, entend par ce programme ouvrir à terme 150 clubs dans 56 villes du royaume et de proposer 60 activités sportives « répondant aux besoins spécifiques de chaque segment de clientèle ». Le but étant de d’encourager « 1.500.000 Marocains au sport », indique City Club. Selon la même source, le nouveau plan stratégique vise prévoit la mise en place de grands centres de sports et loisirs pour les familles ainsi que des piscines olympiques dans les villes majeures et celles reculées aussi.

Quid du financement ?


Afin de pouvoir concrétiser ses ambitions, City Club a décidé d’ouvrir son capital à des investisseurs étrangers, dont l’identité n’a pas encore été révélée. Néanmoins, le nouveau fonds « espère faire de City Club, le premier réseau de fitness et de remise en forme en Afrique d’ici trois ans », indique le communiqué. De plus, « des ouvertures sont d’ores et déjà prévues en Tunisie, Côte d’Ivoire et au Sénégal », est-il annoncé. Pour information, « un accord a été signé avec la Tunisie pour la mise en place dans un premier temps de 4 clubs sous l’enseigne City Club et d’un club sous la bannière Unique Fitness Clubs ». Sur un plan macro économique, le groupe s’engage à soutenir l’économie nationale par la création de 4.900 emplois directs et plus de 30.000 emplois indirects. Est également évoquée, l’intention de l’opérateur de mettre en place des programmes de formations dédiés pour « permettre à tout jeune, même issu des milieux défavorisés, l’occasion d’acquérir des compétences en tant que professionnel du monde sportif ».

Next step ?

Leur identité n’est pas encore annoncée, mais les ambitions des nouveaux investisseurs le sont déjà. Première étape : la rénovation des clubs existants, le renforcement de la main d’œuvre et le changement du parc des machines en même temps que l’introduction de nouvelles disciplines sportives. Parmi les axes d’amélioration, la politique tarifaire du groupe est ainsi revue, « optant pour la remise en place du tarif initial lors du lancement de la marque soit 4900 MAD/an », précise la même source.

Ainsi, le prix actuel passe de 2450 dirhams à 4900 dirhams par an, est-il expliqué.  « Un ajustement jugé nécessaire par les nouveaux associés afin d’assurer la viabilité d’un tel projet. En effet, la tarification actuelle ne permet en aucun cas au Groupe de se maintenir plus longtemps au niveau de ses ambitions de développement qui vise les zones les plus reculées du pays », précise City Club. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page