Éco-Business

CFG Bank : bonne tenue des résultats

CFG Bank récolte les fruits de son pari du modèle hybride basé sur la digitalisation de nombreux services bancaires. Les revenus de la banque maintiennent leur trend haussier, malgré le contexte marqué par la crise sanitaire.

CFG Bank tire profit de son modèle hybride, mis en avant depuis son lancement en 2015. Son offre axée sur la digitalisation des services bancaires lui a en effet permis de limiter les effets de la crise sanitaire et rester en ligne avec ses objectifs.


«CFG Bank s’est appuyée sur son dispositif digital et mutlincanal, pour mieux servir les clients et les accompagner en cette période difficile (88% des opérations courantes sont digitalisées)», affirme la banque.

Dans ce sillage, CFG Bank a lancé, au cours de ce troisième trimestre, l’ouverture de compte totalement digitalisé. En termes de performances commerciales, les dépôts clientèle ont cru de 24% en glissement annuel, soit une collecte nette de près de 1,2 MMDH, pour atteindre à fin septembre 2020, 6,04 MMDH. L’encours des crédits, quant à lui, s’est bonifié de 49% pour s’établir à plus de 4,9 MMDH à fin septembre 2020, représentant une production nette de plus de 1,6 MMDH. À noter que «le troisième trimestre a été marqué également par le rebond de la distribution des crédits immobiliers, revenue à son niveau normatif d’avant le confinement», souligne la banque.

Compte tenu de ces éléments, le Produit net bancaire (PNB), consolidé du groupe CFG Bank, ressort à 191 MDH, au terme des neuf premiers mois de l’année, soit une hausse de 23% comparativement à la même période de l’année précédente. Selon la banque, «si l’on exclut une dépréciation d’actifs à caractère ponctuel, le PNB récurrent ressortirait à 204 MDH, en hausse de 30% par rapport à l’année précédente». Cette progression est principalement tirée par la hausse des crédits et la bonne tenue de la banque d’affaires et des activités de salles des marchés, et ce, malgré la baisse importante des cours de Bourse. Concernant ses perspectives, l’année 2020 pourrait être, pour le groupe, une nouvelle année de croissance solide du PNB et d’amélioration du résultat, «sauf nouvelle dégradation de la situation sanitaire», estime CFG Bank. Pour l’heure, la banque rappelle que son positionnement ainsi que la situation de sa clientèle, entreprises ou particuliers, ont jusqu’à présent permis de contenir le coût du risque à un niveau comparativement réduit. Néanmoins, la crise sanitaire ainsi que la baisse des cours en Bourse ralentissent quelque peu la croissance du PNB de la banque commerciale et celui de la banque d’affaires. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page