Éco-Business

Bourse/marché alternatif : Disty Technologies ouvre le bal

C’est fait, Younès El Himdy, président du conseil d’administration et directeur général de Disty Technlogies, a sonné la cloche de la Bourse de Casablanca, actant sa première cotation sur le marché. L’opération a été souscrite 1,34 fois par 1.364 souscripteurs, une «prouesse» selon le management de la Bourse. Détails de l’IPO qui porte à 77 le nombre des entreprises cotées. 

Le management de la Bourse de Casablanca n’a cessé de le mentionner, l’introduction en Bourse de Disty Technologies ne ressemble en rien à celles de ses prédécesseurs, et ce à plusieurs niveaux. Lors de la cérémonie post-son de cloche de l’introduction effective de Disty Technologies, tenue hier au siège de la Bourse de Casablanca, Kamal Mokdad, président du conseil d’administration de cette dernière, a affirmé que «cette première cotation de Disty Technologies est mémorable pour le marché alternatif, car elle sera la première PME à rejoindre ce marché que nous avons créé et pensé pour ce type d’opérateurs. Mémorable aussi pour notre programme Elite d’accompagnement sur mesure des PME, puisque Disty Technologies faisait partie des premières entreprises à avoir bénéficié de ce programme».

L’introduction en bourse de Disty illustre la capacité du marché boursier à mobiliser de manière massive et structurée l’épargne et à l’orienter vers les secteurs productifs de l’économie. «Cet accompagnement a été un atout et une opportunité additionnelle pour réussir notre croissance et émerger comme un acteur majeur du secteur. En outre, la facilitation, la souplesse des modalités d’introduction en bourse facilitée par l’Offre PME ainsi que la mise en place du marché alternatif, nous ont fortement encouragés à envisager une IPO», déclare de son côté Younès El Himdy, président du conseil d’administration et directeur Général de Disty Technologies.

Un cas d’école…
En effet, après seulement 10 ans d’activité, Disty Technologies réussit le pari de l’introduction sur le marché financier en ouvrant son capital aux investisseurs. Rappelons que la PME opère dans l’importation et la distribution de produits et solutions de nouvelles technologies. Elle a été créée par Younès El Himdy qui s’est fait accompagné dès le départ par Afric Invest, via le fonds public privé PME Croissance, créé par l’État en 2011, et qui détenait 58,3% du capital pré-IPO.

L’IPO de Disty Technologies offre ainsi une sortie partielle au fonds PME Croissance qui ne gardera désormais que 10% du capital. À cet effet, Brahim El Jay, directeur général d’Afric Invest, présent lors de cette cérémonie, a rappelé le parcours «exemplaire» de la PME. Pour lui, «Disty Technologies est un cas d’école à plusieurs égards. C’est l’histoire d’une rencontre avec un entrepreneur qui croit en son projet. L’entreprise va ouvrir la porte à d’autres opérateurs qui auront envie d’oser cette aventure boursière.

Je suis sûr que Disty Technologies va continuer dans sa croissance, son équipe managériale y travaille déjà». En tout cas, l’entreprise a suscité l’intérêt des investisseurs lors de la période de souscription, qui a coïncidé avec la semaine de l’Aïd Al Adha. Les festivités n’ont, en effet, pas empêché l’engouement des investisseurs privés.

… Souscrit 1,34 fois
L’introduction en Bourse de Disty Technologies a été souscrite 1,34 fois par 1.364 souscripteurs, a noté Tarik Senhaji, directeur général de la Bourse de Casablanca. Pour ce qui est des autres caractéristiques techniques de l’IPO, qui s’est déroulée du 5 au 8 juillet, le montant global souscrit à l’issue de cette opération s’est élevé à plus de 230 MDH, ce qui correspond à 809.905 actions demandées, avec un taux de satisfaction global de près de 74,64%. En outre, le nombre des actions attribuées a atteint 100% des actions demandées, avec une demande en provenance des 12 régions du pays. Par type d’investisseur, 62,71% des actions ont été attribuées à des investisseurs institutionnels (85), tandis que 5% des souscripteurs sont des personnes morales (24) et 32,3% des personnes physiques (1.255).

Commentant le nombre de personnes physiques ayant souscrits à l’opération, Tarik Senhaji a assuré que «c’est un chiffre exceptionnel, dans le sens où tous les ans, à la Bourse de Casablanca, nous enregistrons entre 3.000 et 4.000 personnes physiques qui interviennent sur le marché bousier». Par ailleurs, les investisseurs institutionnels, quant à eux, sont à 100% des Marocains, au même titre que les personnes morales ayant souscrit à l’IPO de Disty Technologies, alors que 99% des personnes physiques sont marocaines et 1% étrangères.

Par région, les investisseurs issus de Casablanca-Settat ont accaparé 81,44% des actions soit 729, tandis que les souscripteurs des Régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Fès-Meknès ont eu droit, respectivement, à 4,12% des actions (164) et 1,74% (92). Rappelons que Disty Technologies a opté pour une introduction en bourse pour une levée globale de 171 MDH à travers une cession d’actions, couplée à une augmentation de capital de 62 MDH.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page