Éco-Business

Badr Bousliskhane : “Notre activité se concentre à plus de 97% sur le marché local”

BADR BOUSLIKHANE
CEO Jumia Maroc

Plateforme de commerce électronique de premier plan au Maroc et en Afrique, Jumia permet à plusieurs PME, à travers l’Afrique, d’atteindre de nouveaux consommateurs, via l’économie numérique.

Jumia a été le premier acteur à introduire le e-commerce au Maroc, comment faites-vous pour garder ce positionnement ?
En effet, Jumia a été le pionnier du e-commerce au Maroc, et sur le continent africain. C’est à la fois un avantage et une grande responsabilité car, en tant que leader, nous avons toujours eu cette responsabilité de tirer le secteur vers l’avant et d’en être, en quelque sorte, la locomotive. Aujourd’hui avec le renforcement de la concurrence sur ce marché, nous avons continué sur nos engagements du premier jour en plaçant le client au centre de toutes nos opérations. Nous sommes dans une quête d’amélioration continue pour garantir la meilleure expérience client à tous les visiteurs de notre plate-forme. Il y a encore du chemin à parcourir mais nous sommes sur la bonne voie.

Quel est votre business modèle pour le Maroc ?
Jumia est une plateforme de commerce électronique de premier plan en Afrique. Notre business model repose sur quatre piliers principaux : Jumia e-commerce, Jumia Food, Jumia Logistics et Jumia Pay. deux premiers piliers représentent nos deux marketplaces. La première étant la plateforme de commerce électronique permettant la livraison d’un vaste assortiment de produits (beauté, électronique, fashion, produits de maison…) et la deuxième spécialisée dans la livraison de repas et de quick commerce. Quant à Jumia Logistics, elle représente aujourd’hui notre bras armé logistique, alors que Jumia Pay est notre plateforme de paiement numérique et de technologie financière. De plus, en 2021, et ce à l’échelle du groupe, plus de 100.000 vendeurs actifs, dont des entreprises et des entrepreneurs africains locaux, se sont associés à Jumia en commercialisant leurs produits via notre plateforme.À ce titre, Jumia aide plusieurs PME, à travers l’Afrique, à atteindre de nouveaux consommateurs, en bénéficiant de l’économie numérique, leur permettant d’atteindre une digitalisation exponentielle de leur activité.

Peut-on avoir des statistiques sur les ventes de Jumia par catégorie ?
Nous avons enregistré une hausse importante des visiteurs sur notre plateforme. Cette augmentation a été rapidement suivie par une forte croissance du nombre de vendeurs et de marques qui ont fait appel aux services de Jumia. Je peux citer, dans ce sens, Reckitt Benckiser (Supermarché), Adidas et LC Waikiki (Mode), Big Distribution (petit électroménager), Oppo (téléphonie), L’oréal et Nivéa (Beauté)… Durant cette période, nous avons également observé une croissance rapide des demandes de livraisons pour les produits de supermarchés et les repas. Cette hausse s’explique, notamment, par le sentiment de sécurité et le confort que procure l’expérience d’achat et de livraison avec Jumia, surtout avec nos procédures de paiement sans contact ainsi que le respect des mesures préventives prises par nos livreurs. Tous ces développements ont été accompagnés par un grand effort au niveau de la réalisation de nouveaux Hubs et points relais. Cette stratégie nous a permis d’être au plus près des Marocains et d’écourter nos délais de livraison.

Est-ce que le récent resserrement douanier a impacté les transactions de Jumia, surtout pour les achats à l’international ?
Non, car cela ne représentait qu’une partie marginale de nos ventes. Notre activité s’est toujours concentrée à plus de 97% sur le marché local, à travers la promotion de vendeurs locaux et de produits physiquement disponibles au Maroc. Nous comprenons et soutenons totalement la position de l’État à travers ces mesures qui ont pour vocation le soutien de l’économie locale, philosophie qui s’inscrit pleinement dans notre ADN.

Quel est le secret derrière l’infrastructure technologique de Jumia ?
Ce ce point de vue, nous sommes fiers de disposer aujourd’hui d’un écosystème technologique très sophistiqué. D’ailleurs, cet écosystème s’adresse à l’ensemble de nos interlocuteurs à savoir (clients, vendeurs, restaurants, partenaires logistiques…). Tous bénéficient de notre artillerie technologique et d’une interface dédiée, faisant de Jumia un fleuron du digital panafricain. La maintenance et le maintien de l’innovation, à travers le temps, passent par un investissement colossal en termes d’outils mais aussi de talents.

Comment jugez-vous le changement des habitudes des clients en matière de paiement en ligne ?
Avec l’évolution du paiement en ligne, de nouvelles pratiques se répandent pour soutenir la croissance du commerce électronique. L’activité de paiement sur Internet a tendance à croître. L’analyse des dernières statistiques du Centre monétique interbancaire a révélé qu’à fin septembre 2022, les paiements en ligne par cartes bancaires ont connu une progression remarquable. Les Marocains ont dépensé 35,5 milliards de DH, (+21,3%) et réalisé 97,8 millions d’opérations). Avec JumiaPay, nos clients peuvent réaliser un grand nombre de paiements dans une large variété de services : paiement des factures d’eau de l’ONEE, recharge de téléphone chez tous les opérateurs nationaux, achat de carte de cadeaux ou de coupons pour l’utilisation des principaux services digitaux (Itunes, Spotify, Tinder, Amazon…). Les utilisateurs peuvent aussi profiter des meilleurs prix disponibles sur FreeFire, PUBG Playstation ou encore Xbox, entre autres. Enfin, JumiaPay permet de réaliser des donations auprès de SOS Villages d’enfants et de contribuer à aider les populations les plus vulnérables.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page