Éco-Business

Attijariwafa bank: le temps est à l’investissement (VIDEO)

TABLE RONDE. Le Maroc a adopté une nouvelle Charte de l’investissement en fin d’année 2022 pour encourager l’investissement privé, le but étant d’atteindre 550 milliards de dirhams d’investissements d’ici 2026. Cette charte ambitionne de donner une impulsion nouvelle à l’investissement, notamment privé, et de pousser les opérateurs à s’engager plus rapidement et de manière plus ferme sur la voie de l’économie durable et de l’économie verte.

«La Charte de l’investissement, adoptée fin 2022, est le fruit d’un travail de longue haleine», soutiennent en chœur les participants à la table ronde du Cercle des Éco, organisée par le groupe Horizon Press sur le thème:  «Charte de l’investissement, un nouveau souffle pour le climat des affaires».

Cette charte, qui remplace celle de 1995, entend répondre aux ambitions nouvelles du pays. En effet, depuis l’avènement de SM le Roi  Mohammed VI, le Maroc a beaucoup évolué et s’est doté d’infrastructures imposantes. L’économie du pays a changé de posture et de dimension au niveau international. Cette charte ambitionne d’apporter une impulsion nouvelle à l’investissement, notamment privé.

Adel Barakat, directeur exécutif en charge de la Banque de financement chez Attijariwafa bank, indique que jusqu’à présent, le secteur privé ne contribuait qu’à un tiers des grands projets, les deux tiers restants étant financés par le secteur public. «Il est donc temps d’inverser cette tendance, d’autant plus que le pays est plus que jamais sur les radars des grands donneurs d’ordre, que les fondamentaux du pays sont solides et qu’il a montré une certaine résilience face aux crises récentes, telles que celle du Covid ou la guerre russo-ukrainienne.

Il est donc temps pour les investisseurs, y compris nationaux, de prendre leurs responsabilités et de se lancer dans des projets rentables, car le Maroc offre des opportunités importantes à saisir», souligne Barakat. Idem pour l’Afrique où les banques marocaines sont présentes dans 20 pays, et où les perspectives sont prometteuses.

Le Royaume souhaite atteindre 550 milliards d’investissements à l’horizon 2026 avec la création de 500.000 emplois à la clé. Le gouvernement vise à atteindre un ratio de deux tiers d’investissements privés pour un tiers en provenance du secteur public. En résumé, la charte ambitionne de donner une impulsion nouvelle à l’investissement, notamment privé, et de pousser les entreprises et les investisseurs à s’engager plus rapidement et de manière plus ferme sur la voie de l’économie durable et de l’économie verte. Plus de détails dans la vidéo ci-dessous.


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page