Éco-Business

Alsolen Maroc prépare son take-off

Le bras armé du MASEN pour le développement de centrales thermiques solaires et la recherche-développement devrait connaître une multiplication des commandes en 2017. 

Alsolen Maroc, bras armé de MASEN pour la recherche-développement et l’installation de centrales thermiques solaires à solutions multiples, attend avec impatience 2017 pour entrer pleinement en scène. En effet, depuis la présentation des résultats de ses recherches, lors de la COP22 à Marrakech, les industriels d’ici et d’ailleurs se montrent très intéressés par ses solutions. «Une dizaine d’entreprises au Maroc nous ont contactés. Nous constatons également une accélération de nos contacts avec d’autres pays africains», a expliqué Yannick Dufau, DG d’Alsolen Maroc dans un entretien accordé à l’Usine nouvelle. Selon lui,  «2017 verra, quoi qu’il en soit, la première commande et les premiers débuts de réalisations de l’entreprise». Alsolen Maroc est positionné sur un créneau très novateur et porteur.

La joint-venture entre Masen et le groupe français Alcen développe en effet des centrales solaires thermodynamiques qui recourent à la technologie des miroirs de Fresnel pour offrir non seulement de la chaleur, mais également de l’électricité, du dessalement d’eau de mer et du froid sous forme de glace ou d’air. Ses installations ciblent à la fois les industriels mais également l’électrification de zones isolées. «Nous travaillons d’ores et déjà avec la société Multicérame qui est extrêmement dépendante des énergies fossiles. Elle brûle du gaz, du fioul et utilise aussi de l’électricité. Elle développe également des processus industriels qui vont de 620°C à 1.100°C, si bien que l’énergie représente 40% de son coût de production», a expliqué Dufau.

Pour conquérir ce premier client, Alsolen a d’abord commencé par une pré-étude où elle a démontré que sa solution peut se greffer à son process industriel pour l’aider à économiser du fioul. Ensuite, elle a lancé la deuxième étape qui a porté sur l’étude complète d’implantation de la centrale solaire thermique de 3 à 5 MW sur le site de l’industriel à Berrechid. En attendant la commande, il faut savoir ce dispositif permettra à Multicérame de faire des millions de DH d’économie par an. 

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page