Éco-Business

Agriculture : l’Oriental se dote de son Plan régional 2030

La Région de l’Oriental dévoile les axes de son plan agricole régional. Son impact socio-économique se traduira par une hausse du chiffre d’affaires, qui passera de 10,2 MMDH en 2020 à 17,8 MMDH en 2030, et par une amélioration de la valeur ajoutée qui sera portée à 13,3 MMDH en 2030 contre 6,8 MMDH en 2020.

La Région de l’Oriental dispose désormais de son propre plan agricole régional (PAR) issu de la stratégie Génération Green 2020-2030. C’est ce qui ressort de la dernière session ordinaire de la Chambre d’agriculture de l’Oriental, lors de laquelle les responsables de la Direction régionale de l’agriculture (DRA) ont présenté les grandes lignes de ce nouveau plan. Dans sa globalité, le PAR de l’Oriental ambitionne de réaliser une hausse du chiffre d’affaires : ce dernier devrait passer de 10,2 MMDH en 2020 à 13,4 MMDH en 2025 puis à 17,8 MMDH en 2030, tandis que la valeur ajoutée sera portée à 13,3 MMDH en 2030 contre 6,8 MMDH en 2020. Quant aux journées de travail, elles devraient passer de 36 millions en 2020 à 45 millions en 2030.


Concernant la poursuite de la dynamique de développement agricole, les responsables de la DRA de l’Oriental ont précisé que le plan vise également le renforcement des filières de production végétale et animale, le développement de l’agriculture biologique et la création d’unités modernes de valorisation. Ces actions devraient permettre d’augmenter la valeur des exportations, de sorte que celles-ci passent de 680 MDH en 2020 à 1,124 MMDH en 2025 puis à 1.551 MDH en 2030. En ce qui concerne l’émergence d’une nouvelle classe moyenne agricole, la nouvelle vision ambitionne de porter le nombre de ménages composant cette catégorie de 16.520 en 2019 à 55.020 en 2030. Le nombre d’agriculteurs et d’ouvriers qui bénéficieront de la protection sociale à l’horizon 2030 devrait s’élever à 154.000 agriculteurs contre 1.200 en 2019, et à 224.000 ouvriers contre 5.276 en 2019.

Pour ce qui est de l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, les responsables de la DRA ont annoncé la mobilisation d’un investissement global de l’ordre de 5,5 MMDH, dont 3 MMDH de subventions de l’État. Outre le grand intérêt qui sera accordé à la formation professionnelle agricole, à la nouvelle génération d’organisations agricoles et de mesures d’accompagnement, au programme de suivi des projets de la stratégie Génération Green et au conseil agricole, le plan régional prévoit aussi la création de 900 coopératives et entreprises de services agricoles au profit de 5.540 jeunes, le tout assorti d’un investissement total estimé à 1 MMDH. Notons que ce plan programme 606 MDH des subventions de l’État dans le cadre de l’élargissement de l’assurance agricole, ce qui va permettre de couvrir un total de 200.000 hectares en 2030 dans la région, dont 158.000 ha de céréales et 42.000 ha d’arbres fruitiers. Lors de cette rencontre, Mohamed Bousfoul, directeur régional de l’agriculture de l’Oriental, a mis l’accent sur les deux piliers de la stratégie Génération Green, à savoir la priorité à l’élément humain et la poursuite de la dynamique du développement agricole. Le directeur a annoncé aux agriculteurs de la région des projets en vue de la structuration des marchés de gros, de la modernisation des souks, de la mise à niveau de l’infrastructure des abattoirs, du développement de la recherche et de la technologie verte ainsi que de la promotion d’une agriculture résiliente aux changements climatiques.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page