Auto

Renault Maroc, nouvelle stratégie et gamme revisitée

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Sur un marché national toujours aussi concurrentiel, la filiale commerciale de Renault est résolue à se battre pour préserver ses acquis, si ce n’est améliorer ses indicateurs de performance à travers le déploiement de la stratégie «Renaulution». Explications…

Filiale du Groupe Renault Maroc, Renault Commerce Maroc (RCM) a dévoilé récemment sa nouvelle organisation ainsi que ses ambitions pour les années à venir. Découlant du plan stratégique «Renaulution», initié en début d’année, cette réorganisation du groupe marque la fin des «leaders» par «région» et voit la création de «business units» dédiées à la commercialisation pour chaque marque du groupe dans tous les pays où il est représenté. Au Maroc, c’est à Mohamed Bennani qu’a été confiée la direction de la marque Renault qui va se focaliser sur les trois axes de la stratégie du groupe, à savoir la performance, la profitabilité et la satisfaction client. À ce sujet, Mohamed Bennani a commenté : «Il nous faut moins penser volume de vente, le volume est une conséquence.» Pourtant, Renault affiche actuellement une santé insolente avec une croissance trimestrielle de 43% et plus de 5.700 véhicules vendus dont 2.300 durant le seul mois de mars. Sa part de marché (PDM) frôle les 13% et devrait rester consolidée durant les mois à venir. C’est ce que promet Mohamed Bennani, qui a martelé : «Nous défendrons bec et ongles nos acquis et ne renoncerons pas à un pouce de notre territoire.» Le déploiement de ce nouveau plan passe par une réorganisation des équipes, l’amélioration de l’image de marque et aussi par une légère refonte de la gamme de modèles. Dès sa nomination, Bennani a très vite capitalisé sur ses équipes, notamment sur Rachid Laraki (directeur des ventes et du réseau) et Mehdi Yaroub (directeur marketing), qui l’ont récemment accompagné dans une tournée nationale auprès des concessionnaires pour présenter la stratégie «Renaulution». Déjà entamé avec l’adoption du nouveau logo, le travail sur l’image se poursuivra avec une meilleure présence sur le canal digital et un effort sur l’e-réputation afin de faire figure de «référence technologique» parmi les marques généralistes. Quant aux faits marquants du line-up revisité, citons l’introduction de l’essence à l’offre mécanique du Captur, un diesel plus puissant sous le capot de la Talisman ou encore un équipement rehaussé pour le grand SUV Koleos. Surtout, et dans ses deux carrosseries (4 et 5 portes), la Mégane est disponible dans sa version restylée avec du neuf, dans le fond comme dans la forme. Que de nouveaux aspects que nous détaillons ci-dessous, modèle par modèle.


Renault Captur
Sept mois après son lancement, le nouveau Captur surfe déjà sur la vague du succès avec plus de 1.200 unités vendues et le leadership de son segment avec 23,6% de PDM ! L’engouement pour ce SUV citadin s’explique par ses nombreuses qualités. Outre un design extérieur réussi et personnalisable, ainsi qu’un intérieur d’actualité (compteurs numériques, tablette tactile de 7’’ à 10,2’’…), le Captur offre une habitabilité modulable via une banquette coulissante sur 16 cm et pouvant porter son volume de coffre à 536 l. Pour dynamiser les ventes du Captur et diversifier son offre mécanique, une nouvelle version essence est désormais disponible. Il s’agit du 4 cylindres 1.3 TCe, qui développe 130 ch de puissance et reçoit la boîte automatique à 7 vitesses EDC7. Atouts de cette version, l’agrément de conduite d’un turbo à injection directe d’essence, une conso’ modérée (5,6 l/100 km en cycle mixte) et une baisse de 20% en coût d’entretien.

Renault Mégane
Au cœur de l’offensive Renault dans le segment C, la Mégane fait figure de proue dans sa catégorie depuis le lancement de sa 4e génération en 2017. Une berline qui évolue subtilement après son restylage de milieu de vie avec l’adoption d’un bouclier redessiné et de la technologie LED pour tout l’éclairage, dont des phares full LED et des feux de jour en forme de «C» qui sont de série. On note aussi 10 couleurs au nuancier dont 3 nouvelles, dites Cuivre Solar, Gris Baltique et Gris Highland. À bord, un poste de conduite plus digitalisé (compteurs sur écran 7’’, tablette multimédia de 9,3’’) et plus de raffinement à l’image d’un nouvel habillage de sellerie. Une nouvelle finition dite RS Line remplace la GT Line, tandis que, mécaniquement, il est toujours question du 1.5 dCi de 115 ch et de la méchante version RS (Renault Sport), qui s’anime d’un turbo essence 1.8 l de 300 ch associé à une boîte auto EDC et à un look extérieur d’enfer.

Renault Mégane Sedan
Déclinaison tricorps de la berline du même nom, la Mégane Sedan profite des mêmes évolutions apportées à l’occasion du lifting de milieu de carrière. Cette berline, qui figure dans le top 3 de sa catégorie, adopte elle aussi la technologie full LED dès le premier niveau et voit son habitacle modernisé à travers un combiné d’instrumentation de 10,2’’ et une tablette multimédia montée verticalement de 9.3’’. Le raffinement intérieur se manifeste à différents égards comme par exemple un rétroviseur intérieur électrochrome sans bordure ou encore un éclairage d’ambiance du plus bel effet. La Mégane Sedan profite aussi de sa ligne statutaire et allongée pour offrir la polyvalence d’une grande berline avec un vaste coffre de 550 litres. Répondant à la clientèle ciblée, la Mégane Sedan reste proposée avec un seul moteur diesel, en l’occurrence le 1.5 dCi de 115 chevaux, associé au choix à une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique EDC à 7 vitesses.

Renault Talisman
Comme pour la Mégane, la Talisman est à la phase 2 de sa carrière qui a débuté en 2015. Les évolutions apportées ont concerné sa ligne extérieure avec l’adoption d’une nouvelle signature lumineuse au «C» plus affiné, entourant des projecteurs dotés de la technologie Matrix LED et de clignotants à défilement. Autre modification frontale, le bouclier redessiné se voit agrémenté d’une lame chromée qui rehausse le look du véhicule. La Talisman progresse aussi par ses sophistications avec, entre autres équipements, un chargeur à induction, l’affichage tête haute, l’installation audio à 13 HP signée Bose ou encore ses sièges avant ventilés. Encore plus exclusive, la technologie à roues arrière directrices du système 4Control, assortie de l’amortissement piloté, faisant de la Talisman l’une des mieux loties de sa catégorie. Idem pour ce qui est du moteur, un 2.0 l Blue dCi de 200 ch, relié à une boîte automatique à 6 vitesses et ne consommant que 5,4 l/100 km en cycle mixte.

Renault Koleos
Grand SUV de la marque, le Koleos a également eu droit à son lot d’évolutions. Celles-ci sont subtiles au niveau de l’extérieur, où l’on note une face avant revisitée, de nouveaux modèles de jantes (18’’ et 19’’), ainsi qu’une nouvelle teinte sur le nuancier dite «Rouge Millésime». Le Koleos gagne aussi de nouvelles ambiances de sellerie et plus particulièrement du cuir et du cuir Nappa qui renforcent son positionnement haut de gamme. Idem pour l’équipement dans lequel figurent notamment une sono Bose Surround System à 12 HP, un système de parking mains-libres (Easy Park Assist) ou encore la surveillance de l’angle mort. Mécaniquement, la nouvelle gamme proposée s’articule autour d’une seule version, le 2.0 dCi de 175 ch de puissance, adossé à une boîte automatique à variation continue X-Tronic. Enfin, le client choisira entre une version à deux roues motrices (4×2) et une autre à transmission intégrale (4×4) permettant au Koleos de s’aventurer en milieu tout-terrain.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page