Auto

Dacia : des ventes globales en progression de 24% au 1er semestre 2023

Dacia poursuit inlassablement son ascension vers les sommets. Lors d’une e-conférence tenue mardi 18 juillet, Xavier Martinet, directeur marketing, ventes et opérations de la marque de Mioveni, a dévoilé un bilan de santé semestriel très positif. 

Les ventes mondiales de Dacia ont enregistré, à fin juin 2023, une croissance de 24,2% versus le premier semestre (S1) de 2022. La marque a livré 345.432 unités (VP et VU) au cours de cette période et la seule Sandero a représenté 40% de ses volumes de ventes. Le best-seller de la marque aurait pesé davantage dans le mix des ventes s’il n’avait pâti d’une perte de production de l’ordre de 20.000 unités au niveau de l’usine de Tanger, conséquence de problèmes d’approvisionnement de pièces. Sans cette petite ombre au tableau, on parlerait d’une «toile de maître». Les chiffres de ventes de la marque témoignent plus que jamais de son succès et de la solidité de son «business model».

Derrière la locomotive Sandero – dont les ventes ont progressé de 24% par rapport au premier semestre 2022, ce qui lui a permis de consolider sa position de numéro un des ventes de véhicules particuliers en Europe, position acquise en 2017 et jalousement gardée depuis -, les autres modèles du line-up ont également connu six mois fastes. Les ventes du Duster ont progressé de 13% en glissement annuel, permettant à ce modèle de se maintenir sur le podium des ventes de SUV aux particuliers en Europe, quand celles du Jogger ont bondi de 130% pour dépasser la barre des 100.000 unités écoulées depuis sa commercialisation fin 2021. La récente déclinaison hybride du break surélevé n’est pas étrangère à son succès. Enfin, le véhicule 100% électrique de la marque, la citadine Spring, a également vu ses ventes progresser (+38%).

Une forme olympique
Dacia a eu le vent en poupe sur les principaux marchés européens. En Allemagne, par exemple, ses volumes ont connu une croissance de 41% versus S1 2022. Le taux d’évolution est à peine moins spectaculaire en Espagne (+41%). Et les voyants sont également au vert en Italie (+26 %), en France (+25%)… Cette forme olympique permet à Dacia de grimper, pour la première fois, sur la deuxième marche du podium des ventes à particuliers en Europe, avec une part de marché de 8,4%.

Pour pérenniser ces succès, Dacia peut compter sur une gamme récemment étoffée. L’apport du nouveau niveau de finition Extreme, qui incarne les valeurs «outdoor» de la marque et qui chapeaute les gammes Sandero, Duster, Jogger et Spring, se fait déjà sentir : plus de 45.000 commandes quelques mois seulement après sa commercialisation. Le nouveau positionnement de la marque plaît. Sa capacité à aller là où on ne l’attend pas aussi. Xavier Martinet a rappelé, à ce propos, que les bonnes performances de Dacia sont «le reflet d’une marque en évolution permanente, comme le montrent nos récents engagements très extérieurs : le rallye-raid avec des carburants de synthèse dès 2025 et notre partenariat enrichi avec l’UTMB World Series (plus grand circuit mondial de trail running, ndlr)».

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page