Sports

Plusieurs arbitres écopent des plus lourdes sentences pour corruption

La Confédération africaine de football (CAF) vient de prononcer un dur verdict à l’égard de 22 arbitres concernés par les mesures disciplinaires de la CAF pour des faits de corruption dont le Kenyan, Marwa Range, exclu à vie.

Ils sont une vingtaine d’arbitres à être concernés par la décision de la CAF. L’instance africaine a décidé des verdicts envers certains arbitres ayant succombé à la «corruption». La plus dure sentence est celle avancée à l’encontre de l’arbitre kényan, Marwa Range, présélectionné pour le Mondial-2018 en Russie avant d’être retiré de la liste. Ce dernier a été exclu à vie après avoir accepté un dessous-de-table, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) dans un communiqué. Range a été retiré de la liste des arbitres de la Coupe du monde après avoir accepté un pot de vin de 6000 dollars (environ 5100 euros) versé par un journaliste prétendant être un officiel du football ghanéen.
Dans son communiqué, la CAF ne précise pas ce qui était demandé à Range en retour.


L’Ivoirien Denis Dembele, membre régulier de l’équipe officielle des arbitres africains, a écopé d’une suspension de six ans. Le Togolais Yanissou Bebou et le Gambien Jallow Ebrima ayant été exclus pour dix ans.

Sept autres arbitres ont été exclus pour des durées de deux à cinq ans, précise le communiqué. Par ailleurs, onze arbitres, dix Ghanéens et un Libérien, ont été suspendus de façon provisoire en attendant la prochaine réunion du comité de discipline de la CAF, qui se tiendra le 5 août prochain.

Range est la deuxième personne à être touchée par une série d’enquêtes de journalistes ghanéens, le premier ayant amené un autre Kényan, Kwesi Nyantakyi, à démissionner de son poste de premier vice-président de la CAF, également pour corruption.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page