Sports

Ramzi Boukhiam : les ambitions mondiales du surfer marocain

Ramzi Boukhiam est le premier Marocain, Nord-Africain et Arabe à intégrer l’élite mondiale du surf, où les stars de la discipline seront attendues sur ce que l’on appelle le «Dream Tour». 

À 29 ans, Ramzi Boukhiam, le surfeur marocain, a encore un long chemin à parcourir pour atteindre ses objectifs sportifs. Le natif d’Agadir, qui gravit les échelons dans ce sport exigeant un volume supérieur dans la préparation physique, s’apprête à participer, le 29 janvier 2022, à l’une des compétitions les plus prestigieuses du surf, le World surf league championship Tour (WCT), qui se déroule à Hawaï. Boukhiam est le premier Marocain, Nord-Africain et Arabe à intégrer l’élite mondiale du surf, où les stars de la discipline seront attendues sur ce que l’on appelle le «Dream Tour». Accompagné de son entraineur Aziz Bouchga, Boukhiam continue de grimper et de franchir les étapes depuis sa dernière participation aux JO de Tokyo.

Aujourd’hui, il voit grand, et veut tout donner pour représenter les couleurs du Maroc, lui qui enchaîne les tentatives depuis 10 ans en vue d’atteindre ce tournoi majeur du WCT. Pour espérer une qualification aux JO de Paris 2024, il doit finir dans le top 10 de ce «Formule 1» du surf où les meilleurs compétiteurs de la planète s’affrontent. « Je suis excité, j’ai hâte d’y être», s’est-il réjoui. Si ce n’est pas le cas lors du WCT, il devra alors retenter le coup pendant les Championnats du monde prévus en juin au Salvador, où il sera obligé de terminer le tournoi en tant que premier Africain. Rappelons que lors des JO de Tokyo, le Maroc avait marqué sa première et unique participation dans cette discipline.

Au-delà de sa carrière professionnelle, Boukhiam a d’autres objectifs qu’il souhaite atteindre pour contribuer au développement du surf dans le Royaume. Il envisage d’apporter son expertise dans le domaine pour transmettre aux jeunes passionnés les valeurs de ce sport.

«J’espère motiver les jeunes pour qu’ils se mettent au surf et continuent à y croire. Ça me tient à cœur de rentrer au Maroc et de monter une Académie de formation grâce à mes connaissances à l’étranger, afin de transmettre mon expérience aux jeunes surfeurs.», affirme-t-il. Boukhiam est devenu aujourd’hui une référence dans la discipline et un modèle à suivre pour des milliers de jeunes Marocains.

Son travail et sa persévérance reflètent les résultats obtenus au cours de sa carrière. Il espère se qualifier aux JO de Paris, après sa dernière expérience à Tokyo, où il a eu l’honneur de porter le drapeau de la délégation marocaine pendant la cérémonie d’ouverture. Une première pour un Marocain et Africain dans l’histoire de la discipline.

Rachid Mouhab / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page