Sports

Qui est Ismail Elfath, l’arbitre marocain au sifflet de Portugal-Ghana?

Quand il a quitté Casablanca pour tenter le rêve américain à l’âge de 18 ans, Ismail Elfath ne pensait pas qu’il allait gravir les échelons pour devenir l’un des meilleurs arbitres du championnat nord-américain de football (MLS).

Grâce à une Green Card, celui qui a dirigé jeudi le match Portugal-Ghana pour le compte du Groupe H de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, est arrivé aux Etats-Unis en 2001 avec seulement 200 dollars dans les poches mais avec des rêves plein la tête.

Il s’est alors installé à Austin (Texas), où le climat chaud lui rappelait les douces températures de son pays.

Le natif de Casablanca a par la suite obtenu un diplôme en génie mécanique de l’Université du Texas en 2006. Il a pu ainsi travaillé dans le secteur des ventes d’appareils informatiques.

A Austin, Elfath est connu pour son engagement au service de la communauté locale et son rôle dans la promotion d’une meilleure compréhension de la communauté musulmane.

Il est un membre actif de la Soccer Assist et de la Austin Soccer Foundation, deux organisations à but non lucratif qui œuvrent pour la sensibilisation communautaire en construisant des terrains de football, en faisant don d’équipements, en offrant des bourses et en transmettant un message d’espoir et de solidarité aux jeunes.

Passionné de football, il a commencé à arbitrer des matchs pour les jeunes et les amateurs avant de gravir les échelons à partir de 2009 pour devenir arbitre à la MLS.

« Il est confiant, mais aussi très accessible, et je pense que c’est une qualité et un trait que les joueurs apprécient vraiment », souligne à son sujet le directeur de l’Organisation américaine des arbitres professionnels, Mark Geiger.

Elfath a déjà dirigé des matches lors de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, des Jeux olympiques de Tokyo et de la Gold Cup.

Agé de 40 ans et père de trois enfants, Elfath est considéré actuellement comme l’un des meilleurs arbitres du championnat nord-américain de football (MLS).

Cette saison, il a été nommé arbitre de l’année de la MLS pour la deuxième fois en trois ans. Il a dirigé cette année 28 matchs de la MLS, dont la finale entre les Los Angeles FC et l’Union de Philadelphie. Au total, Elfath a dirigé 193 matchs de MLS.

Lors de la Coupe du monde de football, qui se tient actuellement au Qatar, il est devenu le huitième Américain à être choisi comme arbitre dans l’histoire de la compétition.

D’un groupe initial d’environ 350 arbitres de football professionnels internationaux, qui ont été réduits à 70 puis 36 au terme d’un examen approfondi qui a duré 3 ans et demi, le Maroco-américain a finalement été choisi pour faire partie des 36 arbitres de champ.

« C’est un rêve devenu réalité », a affirmé Elfath.

« C’est le rêve de tout arbitre. C’est le summum. Se rendre au plus grand événement sportif du monde est un grand honneur. C’est assez surréaliste, » a-t-il souligné.

Pour atteindre cet objectif, Elfath a consenti plusieurs sacrifices et fait preuve d’une détermination à toute épreuve. Au cours d’une saison type, il passe 140 nuits loin de chez lui. Mais ses efforts n’ont pas été en vain, puisqu’il est le seul arbitre américain à être choisi comme arbitre de champ au Mondial du Qatar.

Toutefois, Elfath ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il espère arbitrer beaucoup plus de matches lors de cette Coupe du monde et pourquoi pas être choisi de nouveau pour officier lors de la prochaine Coupe du monde, qui se tiendra en 2026 aux États-Unis, au Mexique et au Canada, dont des matchs à Houston et Dallas.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page