Sports

Qatar 2022: Le Mondial de la musique aussi

Le football et la musique favorisent l’unité. Dans ce cadre, la FIFA a invité les équipes engagées dans cette Coupe du monde à choisir une chanson pour célébrer leurs buts. Des mélodies concoctées par différents artistes qui se produiront avant certains matchs ou pendant les mi-temps. 

La Coupe du Monde n’est pas uniquement la vitrine du football international, elle constitue également une scène musicale mondiale par excellence. Le Mondial est, en effet, un melting-pot de sonorités provenant des quatre coins du monde, qui se mêlent au football afin de favoriser l’unité, des chants de supporters à la bande-son officielle de l’événement, en passant par les percussions. C’est ainsi que la musique s’est imposée à travers les différentes éditions, prenant de plus en plus d’importance et permettant aux fans de vivre une expérience plus intense de ce rendez-vous du ballon rond.

Le FIFA Fan festival, qui propose une retransmission en direct des matchs ainsi que des prestations musicales internationales, en est le parfait exemple. D’ailleurs, d’après un communiqué de la FIFA, la chanteuse libanaise Myriam Fares et la star colombienne Maluma ont ouvert le bal en solo sur la scène principale. Outre Nora Fatehi et Calvin Harris, des artistes nigérians, espagnols, français, koweïtiens, américains, colombiens, tunisiens, saoudiens, égyptiens, jamaïcains et allemands sont également attendus.

Pour cette édition, la FIFA a donné pour la première fois, la possibilité aux 32 équipes participantes de choisir un titre destiné à être diffusé à chacun de leurs buts. Le moins que l’on puisse dire est que la sélection musicale qui en est ressortie offre une grande diversité, entre modernité, traditions et grands classiques. Ainsi, le Hit des années 1990, «Freed from desire» de Gala avait été initialement choisi par la Pologne, l’Angleterre et la Suisse sauf que les Three Lions, pour éviter tout litige, se sont rabattus sur «One Kiss» de Dua Lipa et les Polonais ont opté pour leur second choix, «Balkanica» de Piersi.

Les Brésiliens ont, de leur côté, choisi «Esquentando o Couro» de l’école de samba Mocidade independete de Padre Miguel, qui participe au carnaval de Rio de Janeiro. Le sélectionneur Tite a, d’ailleurs, insisté sur l’importance de la musique et de la danse pour son groupe. «Chacun a son truc. Nous, c’est la danse», avait-il confié, avant d’ajouter que les célébrations de ses joueurs ne visent en aucun cas à mépriser l’adversaire. «C’est notre marque de fabrique. Tout comme nous respectons l’ensemble des autres cultures, comme la culture arabe, nous vous demandons de respecter la nôtre».

Le Mexique s’est lui aussi tourné vers un morceau traditionnel, avec «La Negra» de La Hija del Mariachi. Pour la Roja, c’est le titre «Mi Gran Noche» du chanteur et acteur Raphael qui a retenti à sept reprises lors de la première sortie de la Roja contre le Costa Rica. Rappelons que Raphael avait représenté l’Espagne à l’occasion de l’Eurovision 1967 avec cette chanson écoulée à plus de 70 millions d’exemplaires à travers le monde. L’Australie a, quant à elle, opté pour un grand classique des années 1980, à savoir «Down Under» de Men at Work. Le Ghana et le Cameroun ont préféré des artistes locaux. Les Black Stars célèbrent leurs buts sur l’air de «Oofeets» de Sarkodie, l’un des rappeurs africains les plus en vue, et principal représentant de l’Azonto. De leur côté, les Lions Indomptables ont choisi «Mbandjoh» des Rythmeurs ABC, succès de la Coupe d’Afrique des Nations qui s’est tenue au Cameroun en janvier et février derniers. Le Maroc a vraisemblablement opté pour le titre Dima Maghrib, selon la playlist publiée par la FIFA. Autre nouveauté, cette dernière a alloué, pour chaque match et chaque équipe, un DJ pour transcender les supporters. Ce n’est pas tout puisque, pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du monde, des performances artistiques se tiendront avant ou à la mi-temps des rencontres pour la deuxième partie du tournoi. Au programme : Kevin Davy White, candidat de l’émission X Factor au Royaume-Uni en 2017 ; Chesney Hawkes et son tube «The One and Only», classé numéro un du hit-parade britannique en 1991 ; l’auteure-interprète Erin Bowman ; la chanteuse de R&B Trinidad Cardona ; le groupe de rock alternatif Republica ; le groupe d’harmonie vocale britannique The Overtones, le duo irlandais Boyzlife ; Pixel Drummers ou encore Gitano Family.

Jules Gabas / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page