Sports

Lutte anti-dopage: Le Maroc dans la catégorie A de l’AIU

Le Maroc et le Nigeria ont été ajoutés jeudi à la liste des pays présentant le plus haut risque de dopage par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU), renforçant leurs obligations en matière de lutte antidopage à moins de cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo.

Dans ce classement de l’AIU, les pays sont classés en trois catégories: A (le plus haut risque de dopage), B et C (le risque le plus faible).

Dans ce cadre, le Maroc et le Nigeria rejoignent dans la catégorie A

Pour ce qui est du cas marocain, l’AIU estime qu’en dépit des « efforts significatifs de la fédération marocaine pour mettre en place un programme national antidopage, plusieurs problèmes au niveau national n’ont pas été traités ».

Et d’ajouter que la menace du dopage au Maroc reste importante. L’AIU estime que « le pays doit en faire plus face à cette menace, avec l’aide des autorités marocaines ».

Il est à souligner que les pays classés en catégorie A sont soumis à des obligations plus strictes en matière de lutte antidopage et doivent notamment s’assurer que chacun de leurs athlètes sélectionnés pour les Jeux olympiques de 2020 ait subi au moins trois tests antidopage inopinés hors compétition dans les dix mois qui précèdent les Jeux.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page