Sports

Les violences dans le stade de Marrakech vont coûter 720 000 DH

Le procureur du roi près le Tribunal de première instance de Marrakech a annoncé, dans un communiqué, l’arrestation de 65 personnes après la fin du match opposant le KACM au Raja de Casablanca. Elles ont été placées en garde à vue, selon le communiqué, suites aux actes de vandalisme perpétrés dimanche soir au Grand stade de Marrakech. Selon la SONARGES, la société qui est en charge des stades, les pertes sont estimées à 72 millions de centimes. Dans le détail, ce sont 1784 sièges arrachés, des Caméras de surveillance endommagés, un tourniquet hors service, 5 toilettes détruites complètement et des portes cassés. 


En effet, des actes de vandalisme ont éclaté quand la police a essayé d’interdire à des supporteurs de brandir la bâche des groupes des ultras et d’allumer des fumigènes dans le virage réservé aux supporters rajaouis. Les supporters des Vert et Blanc n’ont rien voulu savoir et s’en suivait un échange de jet de chaises et de pierres entre les forces de l’ordre et le public. La rencontre a été suspendue durant six minutes avant que l’arbitre, Redouane Jiyyed, ne décide de reprendre la partie.

Selon les premières investigations menées par la police judiciaire sous la supervision du parquet général, ces actes de vandalisme ont fait 14 blessés parmi les forces publiques et ont causé d’importants dégâts matériels dans les installations du stade, précise, dans un communiqué, le procureur du roi.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page