Sports

Le Maroc reprend espoir

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Bousculés par le Togo qui a rapidement ouvert le score, les Lions de l’Atlas ont réussi à retourner la situation et à finalement s’imposer (3-1), vendredi dernier. Les Marocains devront confirmer lors de la rencontre explosive qui va les opposer, mardi, aux Ivoiriens, champions en titre touchés dans leur orgueil. Après sa piètre prestation face à la RD Congo, le Maroc jouait à quitte ou double contre le Togo. D’entrée de jeu, le coach Hervé Renard a bouleversé son schéma tactique en plaçant le duo Ahmadi-Boussoufa le cœur de son jeu défensif et en muselant le redoutable  Emmanuel Adebayor. Après seulement quelques minutes de jeu, les joueurs d’Hervé Renard sont surpris par une contre-attaque éclair des Togolais. Menés 1-0, Les Lions de l’Atlas accusent le choc mais restent organisés et assiègent la défense togolaise. Après sept minutes, Bouhaddouz, à la réception du centre de Fayçal Fajr,  remet d’un coup de tête les deux équipes à égalité. Les Marocains, rageurs, sont décidés à renverser la vapeur.

L’art et la manière
Après l’égalisation, les poulains de Renard commencent à monopoliser le ballon et les attaques se succèdent sur les lignes de défense des Togolais qui n’arrivent plus à sortir; même les contres d’Emmanuel Adebayor s’avèrent infructueux puisqu’il est souvent esseulé. À la 21e minute, Fayçal Fajr dépose de nouveau le ballon sur la tête de Romain Saïss qui bat le portier togolais Kossi Agassa (2-1). Ce dernier, accusé d’être le responsable principal de la défaite des Éperviers, a vu son domicile dans la capitale Lomé pris d’assaut dans la soirée par des supporters togolais surexcités. La police a passé toute la nuit de vendredi à samedi devant la maison d’Agassa pour éviter tout acte de violence.


Grâce à son avance, le Maroc se contente de gérer tranquillement. À la reprise, on assiste à un match haché et les deux équipes commettent beaucoup de fautes. Aligné à la 60e minute en remplacement d’El Kaddouri, En-Nesyri se lance dans une chevauchée et place une frappe qui permet au Maroc de tuer le match à la 72e minute et s’offre la deuxième place du groupe avec trois points derrière la RD Congo qui a tenu en échec le tenant du titre (2-2), la Côte d’Ivoire. Les Éléphants, qui ont calé à deux reprises et ne comptent que deux points, chercheront une ultime qualification en quarts de finale de la CAN contre le Maroc mené par Hervé Renard qui connaît bien l’Orange mécanique. Une affiche de rêve en perspective. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page