Sports

Le groupe de la mort a tenu toutes ses promesses

Avec des affiches au parfum de finales avant l’heure, les places coûtent très cher dans le groupe B. Mahrez a assuré le rôle de sauveur des Fennecs, les Tunisiens ont fait les frais d’un Sénégal qui vole au-dessus de tout. Et le meilleur reste à venir…


Dans un groupe B, composé de l’Algérie, la Tunisie et le Sénégal, le Zimbabwe fait office de Petit Poucet qui permet à ces grosses cylindrées d’engranger des points. Le football n’ayant rien de rationnel ou presque, il n’en sera rien. En effet, l’Algérie ouvre le score grâce à Riyad Mahrez, dès le début de la rencontre. Mais le Zimbabwe égalise avant de prendre l’avantage sur penalty. Le doute fait son chemin à nouveau dans la tête des Algériens. Un doute qui remonte à l’automne dernier, quand les Fennecs se sont mis en danger lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2018, après un nul à domicile face au Cameroun (1-1), et une défaite face au Nigéria (1-3). Il a fallu toute la détermination de Riyad Mahrez pour revenir au score et arracher le nul. Les meubles sont sauvés, mais l’inquiétude s’installe pour une équipe donnée favorite pour remporter la compétition par le magazine France Football.

Les Aigles de choc en choc
À l’instar du Maroc, la Tunisie est la bête noire des Sénégalais. Ces derniers restaient sur 10 défaites contre les Aigles de Carthage. Mais cette année, le Sénégal, au sommet du classement FIFA de l’Afrique, est entré avec l’intention de bouleverser la hiérarchie.

Le joueur de Liverpool, Sadio Mané, ouvre le compteur sur penalty, 1-0. Par la suite, c’est sur un corner de Keita Baldé que Kara Mbodji place une tête rageuse. Le ballon glisse des mains du gardien tunisien, Ali Mathlouthi (2-0). Lors de la seconde période, les assauts des Tunisiens se sont successivement brisés sur la défense sénégalaise efficace, mais également chanceuse.

Avec cette défaite, la Tunisie s’est compliqué la vie, puisqu’elle est attendue dans quatre jours par les Algériens dans une autre finale avant l’heure. Le Sénégal peut déjà se qualifier le jeudi prochain, s’il récidive devant le Zimbabwe. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page