Sports

Innovation : Yofitt, où comment faire son sport librement

Yofitt est une application mobile innovante, qui permet de pratiquer son sport à la carte et en présentiel, sans engagement. Co-fondée par Lina Jaidi et Ismail Alami, la jeune startup voit grand et propose à ses clients des pass avec un accès multi-gym et multi-activité sportive partout au Maroc !

Avoir un accès multi-gym et à différentes activités sportives partout au Maroc ! Désormais, c’est possible avec l’application mobile Yofitt. En effet, deux jeunes startuppeurs, Lina Jaidi et Ismail Alami, ont co-créé un nouveau concept pour les amateurs de sport au Maroc. Yofitt est un concept innovant qui permet de faire son sport de manière libre et flexible partout au Maroc. «C’est en quelque sorte l’équivalent du Airbnb du sport !», lancent les deux co-fondateurs.


Genèse du concept
Yofitt est un concept qui a été pensé par ses deux co-fondateurs chacun de son côté. Il faut savoir qu’ils ne se connaissaient pas au départ. C’est justement une connaissance commune qui a connecté les jeunes startuppers, qui ont fini par sortir de terre leur idée et lancer par la suite leur projet. Lina est sportive et très mobile; de plus, elle pratique plusieurs disciplines.

Après avoir payé des abonnements la même année, Lina a constaté qu’il y avait une vraie demande, mais aussi une niche à combler au niveau de cette activité. «J’aurais voulu avoir accès à une offre alternative pour faire mon sport où que je sois et quand je veux. Et mon objectif était de faire mon sport sans avoir à supporter un surcoût», affirme la co-fondatrice de Yofitt. Ismail, quant à lui, représente le cas de plusieurs amateurs de sport, qui s’inscrivent à une salle et n’y vont presque pas et finissent par ne jamais renouveler leur abonnement.

Et, de ce fait, ils abandonnent l’idée de faire du sport pour la simple raison qu’aucune offre ne répond à leurs besoins. «Quand nous nous sommes rencontrés, c’était le matching parfait. Nous partagions les mêmes ambitions de répondre à une problématique commune. C’est ainsi que nous nous sommes lancés dans l’aventure de l’entrepreneuriat, en créant Yofitt», assure Ismail Alami, co-fondateur de Yofitt.

Comment ça marche ?
Depuis que Yofitt est née, une application mobile accessible à tous, les sportifs peuvent en effet avoir un pass avec un accès multi-gym et à différentes activités sportives, sans engagement. «Dorénavant, vous pouvez faire votre musculation, boxe, yoga, match de paddle, voire une session de surf, de tennis ou autres à travers la même application», détaille Lina Jaidi.

À travers l’application Yofitt, la personne n’est pas limitée par un programme figé et imposé par la salle de sport à laquelle elle est affiliée. En effet, elle reste active, n’importe où et à tout moment. «Vous ferez la boxe chez un expert de la boxe, votre yoga dans un centre de yoga et plus encore…», renchérit de son côté Ismail Alami.

À date d’aujourd’hui, Yofitt dispose de plus de 30 partenaires, gestionnaires de salles de sports, et propose pas moins de 1000 cours par semaine. En seulement quelques mois d’activité, l’application a été téléchargée par plus de 2000 personnes dont au moins 500 personnes actives.

En effet, le projet de Lina et Ismail prend tout son sens jour après jour. «Nous ressentons réellement un besoin sur tout le territoire, Yofitt apporte une solution à tous les types de sportifs. Ceci nous pousse à travailler davantage et arriver à une offre qui réponde au maximum aux besoins de tous nos utilisateurs», assure Ismail Alami dans ce sens.

Accompagnement
Dans sa phase de mise en place, les co-fondateurs ont approché plusieurs incubateurs et ont réussi à débloquer des subventions, notamment avec Bidaya. «Bidaya est un incubateur humain, qui nous a accompagnés dans notre processus de lancement.

Dans ce sens, nous avons été encadrés sur différents volets, notamment le marketing digital, les Ressources humaines, le développement de la solution (côté technique), le business plan, etc.», note Lina Jaidi. Ismail Alami ajoute que «l’incubateur nous a sérieusement challengés pour atteindre une offre sérieuse, cohérente et qui inspire confiance, notamment, auprès des fonds dans le but de subventions que nous avons débloquées jusqu’à aujourd’hui».

Yofitt a ainsi réussi à débloquer la subvention Innov idea de Tamwilcom (ex-CCG) dans un premier temps, avant d’avoir d’autres accompagnements (financiers et techniques) selon les différentes phases de croissance de la startup. «Plus encore, nous avons la chance d’être accompagnés et soutenus par des mentors de qualité», affirme les co-fondateurs.

Des ambitions prometteuses
La jeune startup a remporté l’Award de la «Startup & Transformation digitale» décerné par la Fédération marocaine des professionnels du sport (FMPS), lors de la deuxième édition des Morocco Sports Awards. Les co-fondateurs étaient ravis par cette distinction, et n’ont pas manqué d’assurer qu’elle leur apportera davantage d’énergie et de persévérance pour atteindre leurs ambitions.

Suite à cette consécration, la startup a également profité du soutien financier du groupe Horizon Press, qui a pris l’initiative de lui offrir, au côté d’une autre startup (Pikala), un financement de 100 000 DH chacune, afin d’assurer leur croissance, mais aussi de leur offrir une visibilité à consommer sur Le Site info et Leseco.ma.

Côté ambitions, ses fondateurs voient Yofitt devenir, dans l’avenir, «la plus grande salle de sport au Maroc en nombre de partenaires, localisations, activités et utilisateurs. En devenant un hub fédérateur des sportifs partout au Maroc». De plus, Yofitt souhaite représenter fièrement le Maroc et s’étendre sur d’autres marchés, notamment, en Afrique.

Soulignons enfin que dans le cadre de ses partenariats avec différentes entreprises, Yofitt propose des tarifs préférentiels dédiés aux employés de ces dernières. Une motivation supplémentaire pour se mettre au sport.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page