Sports

Comment l’Angleterre a vaincu ses vieux démons

Vainqueurs contre la Colombie le 3 juillet en 8e de finale, les Three Lions sont allés au jusqu’au bout pour se défaire de Cafeteros accrocheurs, qui les ont rejoints au score au temps additionnel. Les coéquipiers d’Harry Kane ont dû s’en remettre à la maladresse d’Uribe et de Bacca lors de la séance des tirs aux buts pour se qualifier et rejoindre la Suède en quarts de finale. Une première, puisque la Perfide Albion s’est toujours inclinée lors de l’épreuve de la mort, en compétition internationale. Et leur sélectionneur, Gareth Southgate, en sait quelque chose.

L’ancien défenseur d’Aston Villa était en effet celui qui avait raté le penalty en demi-finale de l’Euro 1996 contre l’Allemagne à domicile. Un traumatisme qui l’a poussé à ne plus jamais se réessayer à l’exercice, sachant que sa carrière de joueur allait encore durer 10 ans! Six ans auparavant, pour la première fois depuis le sacre de 1966, l’Angleterre est en demi-finale de la Coupe du monde. Gary Lineker et ses coéquipiers tiennent tête à l’Allemagne (1-1) jusqu’à l’épreuve des tirs au but où tout s’effondre: les Anglais ratent leurs deux dernières tentatives par Stuart Pearce et Chris Waddle. En tout, l’Angleterre s’est inclinée 6 fois pendant une séance de tirs au but (TAB): trois fois en Coupe du monde (1990, 1998 et 2006), trois autres à l’Euro (1996, 2004 et 2012). Contre la Colombie de Radamel Falcao, la pression était donc à son comble.


Pourtant, les Anglais semblaient se diriger tout droit vers une qualification avant de voir le coup de tête de l’incontournable Yerry Mina tromper le portier anglais. Une fois l’égalisation concédée et les prolongations achevées, Southgate a rassemblé ses poulains et leur a demandé de se défaire de leurs mauvais souvenirs et de se concentrer sur leur adversaire direct. Résultat: victoire in extremis, mais victoire quand même. En conférence de presse d’après-match, Gareth Southgate n’a pas caché sa joie et a apprécié le calme de son équipe dans ce moment fatidique: «D’une certaine manière, c’est un message envoyé aux générations futures de l’équipe d’Angleterre. Elles ne doivent pas sentir peser sur leurs épaules le poids du passé. Je suis très satisfait de la manière dont mes joueurs ont géré cette séance. Je leur avais dit qu’il fallait qu’on contrôle la séance, qu’on ne s’affole pas et c’est ce qu’on a fait, même quand Jordan Henderson a raté sa tentative».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page