Sports

Analystes et presse mondiale se lâchent

e

En ce lendemain de l’élimination, les Marocains sont encore sous le choc et les commentaires et analyses de la presse internationale n’aident pas à faire passer la pilule. Tous sont unanimes, le match des Lions face à la Roja a été « gâché » par les erreurs d’arbitrage que la VAR,  déjà très controversée, a fini par assassiner.

A commencer par les Espagnols eux mêmes,  à travers le très influent et très respecté journal Marca qui a ironiquement titré en une « Viva el VAR ! Pero asi no ganamos el mundial ». Comprendre, littéralement: “Merci la VAR mais ce n’est pas de la sorte que nous remporterons le Mondial”. De son côté, El Mundo a opté pour un « Gracias, Var!».

Au fil des commentaires et des analyses des spécialistes, on ne pourra pas s’empêcher de s’arrêter sur les éloges faites au onze national et à l’acharnement et la rage de vaincre dont ils ont fait preuve. Cela, malgré une élimination tranchée de cette équipe marocaine qui a mis en difficulté les géants du foot mondial. On peut ainsi lire sur le site « L’intern@ute » que « Face à des espagnols passifs et parfois suffisants, on ne peut s’empêcher de souligner le match très abouti des Marocains qui auront joué crânement la victoire pour leur sortie, malgré leur élimination ». C’est aussi ce que RTL a laissé entendre : « les champions du monde 2010 ont failli cette fois-ci se faire surprendre par le Maroc, qui sauve toutefois son honneur avec ce nul au goût amer ».

Mais ce n’est pas uniquement le jeu des Marocains qui fait l’unanimité, c’est aussi la légitimité de la décision de l’arbitre et les imperfections assassines du nouveau système d’assistance vidéo mis en place par la FIFA pour ce Mondial 2018.

Le Parisien, par exemple, n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, l’égalisation espagnole n’aurait pas dû être accordée. Sur son site, BFM TV reprend les commentaires de ses analystes et ne manque pas de mentionner que l’erreur d’arbitrage a « offert » à l’Espagne la première place de l’équipe B.

 

Pour le grand journal L’Equipe, qui passe en revue toutes les décisions prises suite à une activation du joker VAR et dresse un bilan de cette première expérience, la polémique ne fait que commencer. En tout cas, VAR ou pas VAR, ce qu’il y a à retenir de ce dernier match des Lions c’est qu’ils ont fait trembler et douter un des favoris de ce Mondial lors d’un match qui – théoriquement- était sans enjeu et qui s’est avéré au final être un match à couper le souffle.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page