Partenaires

La saturation des lignes, une équation à résoudre pour l’ONCF

Le projet de ligne à grande vitesse devrait permettre de résoudre la saturation sur l’axe Tanger-Casablanca./DR

Malgré un taux de régularité de 74% en 2015, l’Office national des chemins de fer (ONCF) fait face à une équation : la saturation de certaines lignes et pas des moindres.


Jeudi, en présentant l’état des comptes pour l’année 2015, le directeur général de l’ONCF, Mohamed Rabie Khlie, a évoqué la question. «Les lignes saturées sont l’axe Tanger-Kénitra, l’axe Casablanca-Marrakech et l’axe Kénitra-Casablanca», a fait remarquer le patron de l’ONCF.

Il a tenu toutefois à rassurer : «Aujourd’hui sur l’axe Kénitra-Casablanca, il y a un projet de triplement des voies réalisé à presque 80%. Le problème sur l’axe Tanger-Casablanca sera réglé par la ligne à grande vitesse et le doublement de l’axe Settat-Marrakech connaît un taux d’avancement de 75%». 

De l’avis de Mohamed Rabie Khlie, «ces projets vont permettre de régler d’une manière structurelle cette problématique de saturation et de manque de régularité des trains sur ces axes».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page