Éco-BusinessPartenaires

Hyundai-Kia, Jaguar Land Rover, Ford…les dispositifs pour freiner la Covid-19 (Spécial auto 9/9)

La pandémie de Covid-19 a poussé les constructeurs automobile et leurs équipementiers à rivaliser d’ingéniosité pour mettre au point des technologies qui participent à limiter la propagation de bactérie. Certaines d’entre elles purifient l’air, d’autres permettent d’éviter les contacts. 

La clim’ révolutionnaire de Hyundai-Kia


Les ionisateurs et autres technologies de purification de l’air prennent tout leur sens dans une crise sanitaire aussi impactée par les particules que la conjoncture actuelle. C’est probablement ce que pense Hyundai Motor Group (marques Hyundai, Kia et Genesis) qui a dévoilé récemment trois technologies inédites en matière de climatisation et brevetées sous les noms de «After-Blow», «Multi-Air Mode» et «Fine Dust Indicator». La première a pour fonction de sécher les condensations accumulées sur l’évaporateur, ce qui évite la formation de moisissures et bactéries dans le circuit de climatisation et partant, élimine la mauvaise odeur perceptible par temps chaud. Le mode «Multi-Air», lui, permet une diffusion plus douce de l’air conditionné, qui n’est plus limité aux aérateurs traditionnels, mais désormais dispersé via des évents ou fentes nouvellement installés à l’intérieur comme aux abords des sièges avant. Enfin le «Fine dust indicator» (traduisez «indicateur de poussière fine») joue un rôle plus purificateur puisqu’il mesure la quantité de particules ultrafines (PM 2,5, soit moins de 2,5 microns) dans l’air respiré à bord et communique sur sa qualité à travers 4 couleurs (bleu pour 0 à 15 μg/m3, vert pour 16 à 35 μg/m3, orange pour 36 à 75 μg/m3 et rouge pour 76 μg/m3 ou plus). Lorsque la limite orange est atteinte, le système enclenche automatiquement la purification de l’air. À noter que ces trois technologies seront d’abord introduites aux modèles destinés au marché coréen, puis étendus aux futurs véhicules des trois marques de HMG.

Un écran gestuel pour Jaguar Land Rover

Que ce soit par le pouce, l’index ou un autre doigt, l’écran tactile de la console centrale est régulièrement pris d’assaut par toutes les mains des personnes qui montent à l’avant. Le risque de transmission du Covid-19 (ou tout autre virus) devient alors grandissant. C’est ce qui a poussé les ingénieurs de Jaguar Land Rover (JLR) de réfléchir à un écran à commande sans contact. Baptisé «Predictive Touch» et mis au point avec le concours des étudiants de l’Université de Cambridge, ce nouveau dispositif recourt à des capteurs couplés à l’intelligence artificielle (AI). Les capteurs assurent un suivi des gestes, du regard et du doigt qui pointent l’écran (sans le toucher), tandis que l’AI anticipe le geste de l’utilisateur dont elle mémorise les préférences et les habitudes. Selon Lee Skrypchuk, responsable technique de l’interface multimédia chez JLR, «la technologie tactile prédictive élimine le besoin de toucher un écran interactif et pourrait, par conséquent, réduire le risque de propagation de bactéries ou de virus sur de telles surfaces». JLR avance même une réduction de l’effort et du temps d’interaction d’environ 50% (par rapport à un écran tactile) au profit du conducteur et de sa sécurité. Encore au stade expérimental, cet écran verra le jour à bord des véhicules des deux marques, mais quand ? JLR ne le dit pas, mais au vu de la crise sanitaire actuelle, gageons que cela se fera bientôt.

Une cloison anti-postillons chez Ford

S’il est très difficile à bord d’une voiture particulière, le respect de la distanciation physique est l’est encore plus dans un véhicule utilitaire où les passagers sont, de surcroît, très rarement issus de la même famille. D’où l’importance d’avoir une séparation dans l’habitacle qui empêcherait le conducteur et ses passagers «d’échanger» leurs postillons. C’est ce qu’a concocté Ford dont les designers d’intérieur ont imaginé des cloisons souples et transparentes destinées aux véhicules utilitaires et plus précisément, les fourgons Transit et Tourneo Custom. Développé en prenant en compte l’inclinaison du pare-brise et la hauteur habitable, le film transparent du poste de conduite est réalisé en polychlorure de vinyle (PVC). Facile à installer, il dispose de sangles intégrées qui le maintiennent via de petites ventouses et permet de compartimenter entre les deux places avant. À l’arrière, un autre film transparent, plus grand permet de séparer entre l’arrière et l’avant tout en étant compatible avec les dispositifs de sécurité, y compris les airbags. Légers, lavables et facilement amovibles, ces films de protections seront progressivement disponibles dans le réseau mondial de la marque à l’Ovale bleu. Pratiques pour les transporteurs de personnes, mais aussi les déménageurs et autres artisans, ces cloisons contribueront immanquablement à éviter les contaminations par postillons.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page