Opinions

Variole du singe : une quasi-normalité

La rumeur gagne du terrain. Certes, pour l’heure, on en est –en principe- encore au stade des «cas suspects», mais la variole du singe n’en domine pas moins l’actualité depuis quelques jours. Même l’inflation des produits alimentaires, la flambée des carburants, les attentes du prochain round du dialogue social, les pressions sur les finances publiques et tous les autres sujets, qui préoccupaient jusque-là l’opinion publique, sont maintenant relégués au second plan. Va-t-on encore être confinés ?

Devra-t-on à nouveau trembler de peur chaque fois que la distanciation sociale sera rompue ? Revivra-t-on une nouvelle controverse sur les vaccins ? Le ministère de la Santé a publié un communiqué, qui se veut rassurant, mais il ne semble pas encore avoir produit tout son effet, car ça jase encore dans tous les sens.


Une situation amplifiée par les trolls, les fake news et les expertises improvisées partagées sur les réseaux sociaux. Et même si un document intitulé «Variole du singe (Monkeypox) : plan national de surveillance et de riposte Version du 20 mai 2022» a largement circulé sur Internet, l’angoisse demeure présente. Nous en arrivons même à oublier toute l’expertise et l’expérience cumulées par le corps sanitaire, au moins, tout au long des deux dernières années ayant suivi le déclenchement de la pandémie du coronavirus.

Cela a vraisemblablement une relation avec le fait que la variole du singe peut tuer plus rapidement que la Covid-19. Mais, restons calmes : le taux de létalité dans les cas d’épidémie qui en relèvent varie de 1 à 10%, d’après les données de l’OMS. Avec un traitement rigoureux et approprié, donc, la plupart des patients s’en sortent, rassure la même source.

Ceci ne doit, néanmoins, pas nous faire oublier que la vigilance est et sera encore de mise pour longtemps, car la page de la Covid n’est pas tournée et les experts avaient prédit que d’autres pandémies allaient suivre. Il faudra désormais s’habituer à une situation de «quasi-normalité» et ajuster son quotidien en conséquence.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page