Opinions

Stand-by

Le gouvernement va-t-il observer une pause dans la réforme de la compensation ? Initialement prévu pour l’exercice budgétaire 2025, ce programme de réduction du dispositif de subventions, qui laissera place à un ciblage des populations les plus nécessiteuses – via l’opérationnalisation, dès cette année, de la généralisation du registre national – bute, semble-t-il, sur l’impact des tensions géopolitiques sur les prix. Il faut le reconnaître, compte tenu du contexte, la visibilité sur les prix n’est pas tout à fait optimale, notamment pour ce qui est des cours des matières premières, en particulier le gaz, le blé tendre et le sucre.

Si la décision de décaler d’un ou deux ans cette réforme n’est pas encore totalement actée, une chose est certaine : cette refonte revêt une importance majeure. Elle constitue une priorité pour l’équipe gouvernementale qui devra aussi gérer le plan de reconstruction de la région d’Al Haouz, lequel nécessitera des investissements de l’ordre de 120 MMDH.

Sachant que pour le financer, l’Exécutif n’envisage pas de passer par la dette mais devrait recourir aux budgets des ministères et à un fonds spécial de secours, puis, probablement, à l’aide internationale. Le temps d’avoir davantage de visibilité sur le contexte géopolitique.

Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO


PLF/Médicament: « la fabrication locale est condamnée par cette mesure ! » (VIDEO)



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page