Opinions

Opportunités de business

L’industrie pharmaceutique, qui s’est définitivement remise du Covid, a, sans nul doute, tourné la page de la pandémie. Les revenus que le secteur réalise sont, c’est le moins que l’on puisse dire, conséquents. Affichant une croissance à deux chiffres, l’activité tutoie les 15 MMDH, en se fiant aux statistiques de l’industrie que nous vous livrons en exclusivité.

En y intégrant les achats effectués par l’État pour les hôpitaux publics, le chiffre d’affaires du secteur culminerait à 20 MMDH. Et ce sont là les estimations de la profession. Outre la sortie du Covid-19, l’industrie a également profité de l’effet de l’intégration de 22 millions de personnes au régime de couverture maladie universelle puisque tous les ménages relevant du Ramed ont été pris en charge dans le cadre de l’AMO.

De quoi influer favorablement la consommation de médicaments. Justement, la dépense moyenne per capita en la matière a atteint 617 DH en fin d’année dernière alors qu’elle ne dépassait pas les 414 DH, dix ans plus tôt. Cela laisse entrevoir un potentiel énorme de progression. Et pour cause, la généralisation de l’AMO devrait forcément se traduire par l’accès aux soins du plus grand nombre de ménages. Et cela, les patrons des laboratoires en sont plus que conscients. Sachant que le médicament représente 33% des dépenses de l’assurance maladie, plus les personnes sont couvertes, plus les opportunités de business sont importantes. Pourquoi s’en priver ?

Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO

Impôts: le Fisc lance la traque aux fausses factures



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page